Archives pour la catégorie Listes & Ouvrages

Vœux de nouvel an 2018

A.H.M.E. souhaite une bonne et heureuse année 2018 à ses adhérents et sympathisants ainsi qu’à tous les internautes du site www.haratine.com.

L’abolition de l’esclavage et du racisme en Mauritanie demeure une question importante. A.H.M.E. continuera le combat tant que cette problématique ne sera pas résolue.

Le site d’A.H.M.E. constitue un moyen de combat comme un autre, en vue de mettre fin à ces fléaux sociaux, que sont l’esclavage et le racisme. Il en est de même de nos publications : « L’abolition de l’esclavage en Mauritanie et les difficultés de son application », thèse soutenue en 2006 et publiée par l’ANRT (Atelier National de Reproduction des Thèses) en 2008 et « La Mauritanie, entre l’esclavage et le racisme », édition l’Harmattan, 2014.

Mohamed Yahya Ould Ciré
Président de A.H.M.E.
Site : www.haratine.com
Courriel : ahme@haratine.com

 

Les protégés du Prophète/ Ces Compagnons venus d’ailleurs(Partie 1)/Par Moussa Hojjat-al-islam

7 December, 2017 – 02:13

Dans l’inconscient collectif, quand on évoque les noms de Bilal, Ammar, Salem…, la première chose qui vient à l’esprit, est qu’il s’agit de gens du petit peuple mecquois qui ont été sauvagement torturés par les mécréants Koraïches pour avoir embrassé l’Islam. De pauvres esclaves démunis, sans soutien tribal ou clanique, auxquels on a fait subir les châtiments les plus cruels pour les forcer à renier leur foi dans le message de l’Islam.

Rarement, on mesure à sa juste valeur le rang éminemment élevé et l’aura que leur a conféré, en pionniers, leur adhésion bénie au message divin de Mohammed. Lire la suite

Les gouvernants arabes et l’Islam

13 July, 2017Moussa Hormat-Allah

Si l’on considère le mode de gouvernance en vigueur dans la plupart des Etats arabes d’aujourd’hui, on s’apercevrait que celui-ci, au-delà des apparences, n’a presque plus rien à voir avec les préceptes fondateurs de la religion musulmane. On pourrait même dire que la gestion des sociétés arabes modernes est faite, désormais, sur fond de simples réminiscences de l’islam des premiers temps.

L’égalité, la justice, la solidarité et l’entraide qui faisaient jadis le bien-être, la force et la fierté des musulmans ne sont plus l’objectif premier des nouveaux gouvernants. Loin s’en faut. Les intérêts particuliers et partisans se sont substitués à l’intérêt général. Le pouvoir n’est plus au service du peuple mais d’une oligarchie.

Qu’il s’agisse des régimes monarchiques ou « démocratiques », le prince, – dans le sens machiavélien du terme, – a la haute (plutôt basse) main sur l’Etat et ses richesses. Toute voix dissonante est étouffée dans l’œuf. Pour la conservation du pouvoir, on a créé, à tous les niveaux de l’Etat, des appareils répressifs visibles ou non visibles, pour assurer, contre vents et marées, la pérennité de ces régimes. Lire la suite

Mohamed Aly Chérif, Mémoire et oublis


Regards du Sud. Bribes de mémoire du XX e siècle finissant est un livre témoin. Ecrit par Mohamed Aly Chérif, ancien député et conseiller proche du président Moktar Ould Daddah, cet ouvrage offre des éclairages sur la géopolitique africaine, avec une Mauritanie au centre. Notre chroniqueur Ahmed Mahmoud Mohamed Ahmedou dit Gemal nous en dit les abouts, mais pas seulement.

Lire la suite

ELOGE DE LA CONTROVERSE par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République

Critique du livre Vous avez dit laïcité ? Charles Coutel – Jean-Pierre Dubois- Ed du Cerf- nov. 2016

Une bonne controverse vaut toujours mieux qu’une méchante polémique. Il en fut ainsi de la célèbre dispute de Valladolid, Charles Quint convoquant Bartolomé de Las Casas et Juan Gires à débattre afin de savoir quel sort réserver aux Indiens d’Amérique. Lire la suite

Les Mémoires du président Abdou Diouf : “Il faut déclarer la guerre à la Mauritanie !”

Les Mémoires du président Abdou Diouf : “Il faut déclarer la guerre à la Mauritanie !”

 Il faut des hommes, ceux de ceux qui ont fait partie de l’histoire pour comprendre le passé. Les “Mémoires du président” Abdou Diouf, parus le mois dernier, donnent la version des faits de cet ancien président sur les relations entre son pays et la Mauritanie.  Extraits. Lire la suite

Evènement de la rentrée 2014.

Nous vous informons de la sortie prochaine du nouvel ouvrage du Professeur Louis Sala-Molins : « Esclavage Réparation ».

Sans aucun doute il s’agit d’un évènement d’une importance exceptionnelletant du point de vue de la personnalité du chercheur que du sujet aujourd’hui plus brûlant que jamais du plus grand crime contre l’humanité jamais commis, le « Méga-Crime Contre l’Humanité » perpétré contre l’Afrique durant plusieurs siècles, non reconnu ni réparé ni par la droite et ni par la gauche, et dont les ressortissants Africains et Descendants d’Africains continuent de subir les conséquences négrophobes dans les droits civiques, sociaux, économiques, politiques, spirituels et culturels en ce 21e siècle…

 ARMADA le 4 août 2014

L’esclavage du souvenir à la mémoire, de Christine Chevallon

Parution de livre

L'esclavage, du souvenir à la mémoire. Contribution à une anthropologie de la Caraïbe

Cet ouvrage propose une étude de grande envergure, première du genre, sur la mémoire et le souvenir de l’esclavage. En analysant les débats politiques et académiques des vingt dernières années, l’auteur dégage deux approches : celle du soupçon politique (victimisation, instrumentalisation, surenchère) et celle du doute anthropologique (fragilité, absence, vide). Ayant établi ce constat, Christine Chivallon part alors à la recherche des traces du souvenir de l’esclavage, ainsi que des témoins qui les transmettent, pour comprendre la teneur des expressions mémorielles issues de l’expérience esclavagiste.

L’étude de l’Insurrection du sud, qui a opposé, à la Martinique, anciens maîtres et anciens esclaves, en 1870, au moment de l’instauration de la Troisième République, forme le pivot de ce parcours. Elle permet de reconstituer une scène primordiale de violence et d’en trouver les expressions transmises au sein des descendants des insurgés, témoins d’aujourd’hui. L’approche de cet évènement fondateur fournit l’occasion d’aller bien au-delà de la découverte de récits de mémoire minorés pour explorer les différentes manières de transmettre, de s’emparer ou « d’incorporer » le passé, dans un contexte (post)colonial, formé dans la double matrice de l’esclavage et de la République.

Pourtant, cette recherche dépasse largement le cadre empirique de la Martinique, en établissant des connaissances sur la Caraïbe et en construisant des interprétations théoriques, autant sur les faits de mémoire que sur les expériences historiques liées aux conditions coloniales esclavagistes et à leurs devenirs.

Christine Chivallon est directrice de recherche au LAM-CNRS (Sciences Po Bordeaux, Université de Bordeaux), anthropologue et géographe, auteur d’ouvrages et de nombreux articles portant sur les sociétés de la Caraïbe et les questions de la construction identitaire.

KARTHALA – CIRESC

ISBN : 978-2-8111-0689-8 (16 x 24 cm) – 624 p. – 36 €