Archives pour la catégorie Vidéos & Audios

Esclavage: la société civile exige des positions fermes des gouvernements

Vidéo. Esclavage: la société civile exige des positions fermes des gouvernementsLe colloque international intitulé « Droit et esclavage en Afrique de l’Ouest » s’est tenu cette semaine à Bamako, regroupant des participants de plusieurs pays de la sous-région. L’occasion pour la société civile de débattre de liberté, d’État droit, de démocratie, de paix civile dans le Sahel, lesquels sont sous la menace permanente de pratiques comme l’esclavage et les trafics d’êtres humains. Lire la suite

La direction de l’ONG-IRA-Mauritanie chez Mme Kémi Seba à Dakar.

Vidéo. La direction de l’ONG-IRA-Mauritanie chez Mme Kémi Seba à Dakar. La direction de l’ONG-IRA-Mauritanie chez Mme Kémi Seba à Dakar. Pour rappel, le panafricaniste, qui préside l’ONG d’Urgences Panafricanistes, M. Kémi Saba a été expulsé, manu-militari, par le gouvernement du président Macky Sall vers la France, après avoir incinéré symboliquement un billet de 5000 Francs-CFA, soit, moins de 10 euros en guise de protestation contre la monnaie du Franc-CFA. Lire la suite

Epouvantable !!!! surtout d’être les esclaves des médias !!!

HugoBossuni…MP4

Aux USA, nous connaissions certaines de ces firmes et savions que leur pouvoir économique était l’une des raisons pour lesquelles Roosevelt ne pouvait pas déclarer la guerre contre l’Allemagne nazie tant que les Etats-Unis ne seraient pas attaquées. Heureusement que les Japonais l’ont fait et le lendemain même Roosevelt a déclaré la guerre contre le Japon et l’Allemagne.

Cependant, nous ne connaissions pas du tout la totalité de ces firmes, et il est important de s’en souvenir et de savoir celles qui, comme l’a dit la femme de la vidéo, font la même chose aujourd’hui pour d’autres puissances haineuses, racistes et destructrices.
Ces faits ne sont pas exceptionnels mais au contraire, fréquents et le plus souvent cachés et/ou banalisés. Le drame est là !
Il y en a dans tant de pays ! Nos médias collaborent et nous le permettons par notre manque d’intérêt et notre consentement à laisser les médias nous « distraire »  comme ils veulent.
Même dans des pays totalitaires, personne ne nous oblige à acheter les journaux, écouter les radios et regarder la télévision.
Je fais un minimum de tout cela (que quelques stations de radio bien choisies) et l’internet (également bien choisi) et je sais tout ce qui se passe dans les domaines qui m’intéressent.
Nous ne sommes pas obligés d’être les esclaves des médias. 
Bernice

Vidéo : Birame annonce sa candidature pour 2019

Le président du Mouvement Abolitionniste (IRA), Birame Ould Dah Ould Abeid a annoncé au Vidéo : Birame annonce sa candidature pour 2019cours d’une conférence de presse organisée lundi 15 août 2017 dans sa maison sa volonté de se présenter à la présidentielle de 2019.

Selon lui, il n’aurait discuté de l’éventualité d’une candidature unique avec personne mais n’exclut pas néanmoins de s’allier au second tour avec le candidat de l’opposition pour « débarrasser le pays du dictateur Mohamed Ould Abdel Aziz« .
Lire la suite

Biram rappelle à Aziz « que son épouse et ses enfants coûtent à l’Etat plus que 20 à 25 sénateurs »

05-08-2017 Cridem

Le président d’IRA-Mauritanie a fustigé samedi à Nouakchott « les grossièretés » tenues par le président Ould Abdel Aziz, « le chasseur de primes », à l’égard des 33 sénateurs qui ont rejeté les réformes constitutionnelles soumises au référendum, ce samedi 05 Août.

« Son épouse et ses enfants, chacun d’eux, à lui seul, coûtent à l’Etat mauritanien plus que 20 ou 25 sénateurs dont il (Ould Abdel Aziz) dont il se plaint les coûts. Contrairement à son clan familial qui ne s’acquitte de rien vis-à-vis de l’Etat et du pays, les sénateurs s’acquittent d’un devoir vis-à-vis du peuple mauritanien, de l’Etat et ont droit à leurs rémunérations », a déclaré Biram Dah ABEID, lors d’une conférence de presse. Lire la suite

Vidéo : l’ancien wali Vall Messaoud distribue une note très salée à Aziz par rapport à sa gestion du pays

Vidéo : l’ancien wali Vall Messaoud distribue une note très salée à Aziz par rapport à sa gestion du paysMardi soir, sur la télévision privée Chinguit TV, l’ancien wali Ahmedou Vall Messaoud a distribué une note très salée au président Ould Abdel Aziz par rapport à sa gestion du pays, qu’il dirige depuis 2009, à la suite d’un coup d’Etat contre Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.
Lire la suite