Archives pour la catégorie Articles

Plainte contre la Mauritanie au Parquet de Paris : tracasseries en vue pour certains fonctionnaires

Plainte contre la Mauritanie au Parquet de Paris : tracasseries en vue pour certains fonctionnairesLe gouvernement français est sur le collimateur des défenseurs des droits de l’homme mauritaniens, en l’occurrence, le mouvement IRA et ses avocats belges.

Ils accusent Paris d’ignorer les nombreuses plaintes portées contre certains fonctionnaires mauritaniens accusés d’exécutions extrajudiciaires dans les années 90 et d’actes de tortures. Lire la suite

Une plainte contre l’esclavage en Mauritanie

Une plainte contre l’esclavage en MauritanieLa Croix – Bien qu’aboli, l’esclavage continue d’exister en Mauritanie, dénonce une ONG qui dépose une plainte auprès de la rapporteuse de l’ONU sur l’esclavage et de la commission juridique de l’Union africaine.

Biram Dah Abeid poursuit son combat contre l’esclavage en Mauritanie. Le militant, plusieurs fois condamné et emprisonné, était jeudi 22 juin au parlement européen à Bruxelles.

Lire la suite

La question du Sahara : le mémoire de la République Islamique de Mauritanie devant la Cour de justice internationale (suite 7)

22 June, 2017

Nous continuons de lire le mémoire présenté par la Mauritanie devant la Cour internationale de Justice (C.I.J.) en 1974 : celle-ci jugea plus convaincante la rédaction mauritanienne que celle du Maroc, quoiqu’admettant les deux – voir Le Calame des 23 Décembre 2015, 17 Février, 2 Mars et 5 Septembre 2016, puis 3 Avril et 24 Mai 2017.

Lire la suite

Il faut sauver le soldat Beheit/Par Mohamed Souleymane Mahah

J’ai lu, avec une consternation non feinte, la dernière lettre du journaliste Mohamed Saleck Beheit au président de la République, parue dans les colonnes du journal Le Calame.

Je connais ce journaliste depuis longtemps, pour être originaire de la même ville que lui, mais en ce qui concerne son talent, je ne l’ai découvert que tardivement  à travers ses articles dans CRIDEM Lire la suite

Ces pays africains qui veulent changer leurs noms hérités de la colonisation

Ces pays africains qui veulent changer leurs noms hérités de la colonisation Le débat fait rage en Afrique du Sud. Le ministre de la culture, Nathi Mthethwa, estime que le nom actuel du pays est une simple référence géographique, une dénomination héritée du colon. En lieu et place, il propose le terme Azania, utilisé par de nombreux sud-africains et recommandé par Themba Godi, président de la Convention des peuples africains. Lire la suite

Il faut braver le déni de l’esclavage en Mauritanie

19-06-2017 – L’Humanité – Tribune libre de Marie Foray, juriste de terrain

Avec Tiphaine Gosse, journaliste, et moi-même, Marie Foray, nous avons été déclarées « persona non grata » par les autorités mauritaniennes alors que nous effectuions des recherches sur l’esclavage et le racisme en Mauritanie.

Lors de notre convocation à la DGSN le vendredi 28 avril 2017, le général Mohamed Ould Meguett nous a déclaré : « Il n’y a pas d’esclavage en Mauritanie. » Ce dernier a exigé que nous quittions le pays sous un délai de cinq jours afin de nous empêcher de poursuivre nos investigations. Lire la suite

Après le scandale de Genève .. Est-ce le moment de rendre des comptes en Mauritanie?

16-06-2017Adrar-Info

La réunion tenue à Genève pour examen du dossier des droits de l’homme en Mauritanie a montré la superficialité du bilan officiel, l’incompétence du personnel chargé d’améliorer l’image du pays, et la limitation des relations récoltées en dépit des fonds exagérément engagés.

L’adossement du gouvernement sur certains visages traditionnels exerçant dans le domaine et l’utilisation des mécanismes traditionnels par des organismes chargés de la promotion du droit humain en Mauritanie ont aggravé les problèmes du pays. Lire la suite

Calamités : Le linge sale se lave à…. Genève

15-06-2017- Le Calame

Au conseil International des droits de l’homme de Genève, le rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme et l’extrême pauvreté n’a pas changé, d’un iota, ses allégations sur la situation en Mauritanie.

Comme toujours, une délégation officielle, composée de tout (et de rien, en conséquence…), a été dépêchée pour essayer, par tous les moyens, y compris les plus simplistes, de défendre la position nationale selon laquelle les droits humains se portent comme un charme chez nous. Lire la suite