Archives de l’auteur : Mohamed CIRE

Passions d’un engagement (17) : Aujourd’hui l’histoire nous donne raison / PAR AHMED SALEM OULD EL MOKHTAR (CHEDDAD)

« … Après une promenade solitaire…. j’ai tenu une réunion d’urgence avec le patron du parti Mohameden Ould Ichidou. Réunion au cours de laquelle nous avons résolu ensemble le problème crucial de la composition de la liste des signataires de la lettre de soutien à l’orientation jugée progressiste du régime de Ould Daddah. La destination de cette lettre nous avait posé un autre sérieux problème.  Fallait-il adresser la lettre au gouvernement ou à la direction du parti PPM ? C’était bien moi qui avait proposé à Ichidou, un terme, qui va faire date: « Direction Nationale ». Terme qui sera absent de la lettre en question mais qui sera largement repris dans une pluie de lettres de soutien adressées à « la Direction nationale » qui va immédiatement suivre. Noter aussi l’absence du nom de Ichidou de la lettre signée pourtant par l’ensemble de sa génération des personnalités du mouvement, du moment qu’il symbolisait le parti PKM dont les structures sont maintenues intactes dans la clandestinité. Auparavant j’avais harcelé Ichidou pour que le parti tranche dans un sens ou dans un autre. La direction du PKM devrait se réunir d’urgence et décider de l’orientation à suivre. Après cette réunion, la décision de soutien déclaré à l’orientation du régime fut arrêtée, une décision particulièrement difficile à digérer par des farouches opposants à cette orientation. Ils crièrent au scandale. La décision fut irréversible.

Lire la suite

Manifeste des Harratines, encore un anniversaire dans la division !

Lettre ouverte aux futurs candidats de l’oppositionComme de coutume, c’est dans la division que le Manifeste des droits politiques, économiques et sociaux  des Haratines a commémoré, le 29 Avril 2024, son douzième anniversaire. Une ommémoration qui n’était d’ailleurs qu’un faire-semblant, répétition de routine pour donner signe de vie ou plutôt de survie. La preuve en est qu’il n’y eut ni bilan ni actualisation du contenu du Manifeste originel, encore moins programme ou plan d’action pour l’avenir. Rien de tout ça, ni d’un côté ni de l’autre. Lire la suite

Le 10 mai, journée de la mémoire l’esclavage: la Mauritanie à la traine!

 

Située à la croisée de l’Afrique du nord et de l’Afrique subsaharienne, la Mauritanie est un pays où l’esclavage, même s’il est prohibé, demeure très répandu. La forme la plus commune d’asservissement touche les populations négro-mauritaniennes largement exclues des principaux centres de pouvoir, et sous la dépendance des élites Maures minoritaires qui dirigent le pays. Lire la suite

Post Facebook de Béchir Fall

La pré campagne électorale en Mauritanie bat son plein depuis l’annonce des principales candidatures à l’élection presidentuelle. L’enthousiasme semble prévaloir partout dans la sphère publique. Le point d’orgue est le premier meeting de soutien des hommes d’affaires à l’actuel président-candidat. C’est très bien. Seulement tous ces candidats connaissent-ils les statistiques sur la pauvreté ? Je ne crois pas. On dirait qu’on aurait honte d’en parler et même d’évoquer le sujet. En tout cas, une évidence saute aux yeux, les hommes d’affaires si prompts à réagir n’ont jamais la lutte contre la pauvreté dans leurs préoccupations et leur agenda !

Lire la suite

Passions d’enfance : Avant de tout oublier (16).Par Ahmed Salem Ould El Mokhtar (Cheddad)

Passions d’enfance : Avant de tout oublier (16).Par Ahmed Salem Ould El Mokhtar (Cheddad)

Le petit chiot La faveur du grand père

D’habitude Tekber et moi, on surveillait le retour du grand-père Bou, pour courir vers lui quand on le voyait venir, de retour au campement, ou plus exactement à notre « Nezla».  Nezla veut dire un petit regroupement de quelques tentes, pas plus d’une dizaine. Parfois il revenait de la brousse où il gardait les troupeaux. Chacun de nous cherchait à arriver à lui le premier pour se faire transporter par lui, à califourchon sur ses épaules. Ce privilège il le réservait souvent à Tekber, même si elle arrivait la dernière. Moi, il me prenait par la main. J’étais souvent très gêné par ce comportement du grand-père. Lire la suite

Passions d’un engagement (15) Avant de s’éloigner de l’aventure de la route Boutilimitt-Nouakchott accompagnons un petit moment ce singulier aventurier

En 1979, à Boutilimitt, un ancien garde, du nom de Isselmou Ould Barti, me raconta l’histoire d’une passionnante traversée de cette piste Nouakchott-Boutilimitt. Au moment où je saisis ce passage en 2014, son frère cadet m’apprend qu’il était encore en vie et heureusement bien
portant. Il serait maintenant décédé, paix à son âme. Il dit qu’en 1951, il était en service à Boutilimitt. Un interprète mauritanien, dont j’ai oublié le nom, le convoqua dans son bureau. Il l’informa qu’il l’avait choisi pour une mission particulièrement difficile, voire périlleuse. L’interprète lui expliqua que le commandant français de Boutilimitt lui demandait de se rendre
immédiatement à Nouakchott pour lui ramener des colis venant de France et comportant des produits sensibles à la chaleur comme les fruits et le poisson. Ould Barti accepta, mais posa comme condition que l’interprète lui prêta son propre chameau, jugé le plus apte pour effectuer le déplacement. Ce chameau possédait un flair aigu qui lui permettait de détecter son chemin retour même en pleine obscurité. Cette condition remplie, il quitta pour Nouakchott. Je ne me rappelle pas les détails de son voyage pour Nouakchott. Lire la suite

BIRAM 2024 : BONNE GOUVERNANCE

Peut être une image de 1 personneLa bonne gouvernance est un préalable au développement économique et constitue une manifestation d’un État de droit, d’un État démocratique, d’un bon fonctionnement du système judiciaire. Elle suppose la lutte contre la corruption, les détournements derniers publics, les prévarications, la transparence, la recevabilité et l’accès à l’information sur la gestion des ressources publiques pour les citoyens. La mauvaise gouvernance est inscrite au cœur des politiques publiques ces dernières années, mais il n’a pas de résultats qualitatifs.

Lire la suite

Sauver l’administration de la Zakat ! Par Moussa Hormat-Allah

Au risque d’agacer les responsables en charge du dossier de la zakat, je reviens, une fois de plus à la charge, en tant qu’instigateur de cette initiative.

Par le fait d’une bureaucratie tatillonne, on est en train de laisser filer entre les doigts, une source de revenus colossale, de surcroît, intarissable, pour venir au secours d’une écrasante majorité de citoyens démunis. Ceci est d’autant plus regrettable que les ressources financières de l’Etat ont une propension à se raréfier, notamment, avec la réduction drastique annoncée des revenus gaziers. Lire la suite