Archives de l’auteur : Mohamed CIRE

Mauritanie : Les lois répressives limitent l’exercice pacifique de la liberté d’expression

Mauritanie : Les lois répressives limitent l’exercice pacifique de la liberté d’expression (Genève) – Au cours de l’année 2018, les autorités mauritaniennes ont recouru à de nombreuses lois draconiennes et de portée trop large sur le terrorisme, la cybercriminalité, l’apostasie et la diffamation criminelle afin de poursuivre et d’emprisonner des défenseurs des droits humains, activistes, blogueurs et dissidents politiques, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui, lors de la publication de son Rapport mondial 2019. Lire la suite

Le Parti Sawab réitère son attachement à la candidature de BDA et à se concerter sur le projet avec l’opposition

Le Parti Sawab réitère son attachement à la candidature de BDA et à se concerter sur le projet avec l’opposition Le Président du parti Sawab Abdessalam Ould Horma a réitéré jeudi 17 janvier courant, au cours d’une conférence de presse organisée par les leaders de l’Alliance Electorale de l’Opposition Démocratique (AEOD), l’attachement de sa formation à la candidature au nom du parti du député Biram Ould Dah Ould Abied (BDA) à la future élection présidentielle, prévue dans quelques mois. Lire la suite

Rapport annuel de Human Rights Watch : un chapitre consacré à la Mauritanie

Rapport annuel de Human Rights Watch : un chapitre consacré à la MauritanieL’organisation Human Rights Watch a publié ce jeudi 17 janvier 2019, son rapport annuel. L’ONG qui a fait le bilan des droits de l’homme dans le monde, consacre pour la première fois un chapitre à la Mauritanie. Le bilan n’est pas reluisant.

Voici le texte intégral :

« Les autorités mauritaniennes ont restreint la liberté d’expression et de réunion, particulièrement lorsque des activistes indépendants protestaient contre le racisme et la discrimination ethnique, la persistance de Lire la suite

Trois Questions à M. Samory Ould Beye, secrétaire général de la CLTM et président du Mouvement El Hor : ‘’Le discours du 9 janvier est une machination’’

Le Calame : vous avez probablement suivi le discours du président de la République  prononcé, le 9 janvier dernier au terme de la marche de  l’UPR consacrée à l’unité nationale. Quelles  appréciations vous cette sortie?

Samory Ould Beye : Les mauritaniens ont tous compris, à mon avis que cette marche était l’occasion  pour ne pas dire un prétexte pour Ould Abdel Aziz de dire devant les mauritaniens qu’il est le seul garant  et protecteur  de cette communauté, il est son rempart contre le  danger des Harratine  et entend poursuivre cette Lire la suite

L’injustice endémique/Par El Wely Sidi Heiba

Les tribus et ethnies du pays des grandes contradictions sont comme l’eau qui prend la forme du récipient qui la contient. Si quelques tribus brillent dans l’art des alliances, certaines le sont dans celui de l’allégeance, plusieurs dans le troc des positionnements et du louage des loyautés, tandis que d’autres s’assujettissent, l’échine basse, au présent comme par le passé aux axes de la force. Au fond rien n’a changé depuis l’ère moyenne de Lire la suite

Arafat : L’ONG IQRAA lance une formation de plus de 300 jeunes

Arafat : L’ONG IQRAA lance une formation de plus de 300 jeunes [PhotoReportage] L’ONG IQRAA pour l’éducation et le développement, a lancé, le dimanche 12 janvier à Arafat (Nouakchott), un programme de formation de 313 jeunes dont 180 filles, en déperdition scolaire ou qui ont des difficultés à l’école.

La formation, intitulée « Programme de réhabilitation des valeurs socio-culturelles », cible les jeunes âgés de 12 à 25 ans. Ils sont formés en langue, informatique et en développement personnel.

« Au-delà de la formation, nous voudrions inculquer à ces enfants le sens de l’unité nationale. Ils vont apprendre ensemble, manger ensemble et, surtout, nouer des contacts dans le but de combattre les préjugés entre les communautés du pays », a déclaré à ALAKHBAR le président de IQRAA, El-feky Mohamed Athié.

IQRAA pour l’éducation et le développement a été créée en 2018 et reconnue en 2011.

Source : Alakhbar (Mauritanie)