Archives de l’auteur : Mohamed CIRE

Travail forcé en Mauritanie : Un univers d’illégalité insoupçonné !

Travail forcé en Mauritanie : Un univers d’illégalité insoupçonné !

 

Travail forcé et esclavage ! Voilà des sujets tabous sous nos cieux. Deux journalistes belges de la Conférence syndicale internationale (CSI) qui cherchaient à réaliser un film de 12 minutes sur le travail forcé en Mauritanie l’apprendront à leurs dépens, alors que leur mission était programmée en application de la feuille de route signée par le gouvernement suite à la ratification du Protocole de 2014 relatif à laCO29 (Convention n°29) de l’OIT ratifiée en 2016 par la Mauritanie. Lire la suite

Conscience et détermination de notre jeunesse

Conscience et détermination de notre jeunesse

Le 16 avril 2017 un groupe de jeunes Mauritaniens de divers horizons, ont organisé une marche pacifique pour demander aux autorités de trouver des solutions appropriées aux problèmes des populations en général et à ceux de la jeunesse en particulier.

Ils ont notamment demandé la simplification des procédures d’obtention de documents d’état civil et posé la problématique du chômage et de l’exclusion des jeunes. Lire la suite

La rapporteuse spéciale des Nations unies sur les formes contemporaines d’esclavage félicite TADAMOUN pour « le merveilleux travail enregistré dans le domaine de la lutte contre les séquelles de l’esclavage »

La rapporteuse spéciale des Nations unies sur les formes contemporaines d’esclavage félicite TADAMOUN pour Me. Hamdi Ould Mahjoub, Directeur Général de l’Agence Nationale Tadamoun pour la Lutte contre les Séquelles de l’Esclavage, l’Insertion et la Lutte contre la Pauvreté a tenu, jeudi 27 avril 2017, dans son bureau à Nouakchott, une réunion de travail avec la rapporteuse spéciale des nations unies sur les formes contemporaines d’esclavage, Mme Urmila Bhoola, en visite actuellement dans notre pays. Lire la suite

Boydiel Ould Houmeid, président du parti El Wiam: «Si le président de la République ne peut pas recourir à l’article 38 pour poser certaines questions au peuple, à quoi cet article pourrait-il servir alors?»

Boydiel Ould Houmeid, président du parti El Wiam: «Si le président de la République ne peut pas recourir à l’article 38 pour poser certaines questions au peuple, à quoi cet article pourrait-il servir alors?»

 

 

 

 

Vous étiez à la prestation télévisée du président de la République, le 22 mars. Vous, qui aviez émis des réserves sur le recours au congrès pour passer les amendements constitutionnels, préconisés par l’accord du 20 octobre, avez-vous été convaincu par l’argumentaire du président Aziz, qui, en dépit du rejet par le sénat décide d’organiser une consultation populaire ? El Wiam battra-t-il campagne pour le oui ?

Boydiel Ould Houmeid
: Avant de répondre à vos questions, je tiens à placer cette interview, que vous avez souhaitée depuis quelques mois, dans son véritable contexte.

Notre entretien intervient à un moment où l’opinion mauritanienne est préoccupée par la situation politique dans le pays, suite Lire la suite

Amnesty International demande le respect des libertés en Mauritanie

 Amnisty International (AI), une ONG de défense des droits humains, dénonce la condamnation d’Oumou Kane, présidente de l’Association Multiculturelle pour un Avenir Meilleur (AMAM) comme « un acte d’intimidation » et invite les autorités mauritaniennes aux respect des libertés, dans une déclaration publiée vendredi soir.
Un tribunal correctionnel de Nouakchott a reconnu cette jeune femme coupable «d’organisation d’une manifestation non autorisée » et l’a condamnée à 3 mois de prison avec le bénéfice du sursis, dans un verdict rendu jeudi enfin d’après midi. Lire la suite

Le magazine Américain Time désigne le leader abolitionniste parmi les cent personnalités les plus influentes dans le monde

Le grand magazine Américain Time a choisi le leader abolitionniste Biram Dah ABEID, parmi les cent personnalités les plus influentes dans le monde pour l’année 2017. Parmi cette liste on peut citer plusieurs  sommités mondiales notamment le président Américain Donald Trump, l’ex première dame de la maison blanche Michelle Obama et l’ancienne candidate aux élections présidentielles Américaines Hillary Clinton.

Lire la suite

Mauritanie: la communauté noire dénonce son exclusion

Mauritanie: la communauté noire dénonce son exclusion Figurant au rang des premières composantes ayant fréquenté l’école française et pourvoyeuse de fonctionnaires pour la haute administration pendant les premières années de l’indépendance aux côtés des Idawalis et des maures de Boutilimit, la communauté négro-mauritanienne -terme regroupant les communautés non arabe et haratine- se sent aujourd’hui de plus en plus marginalisée en Mauritanie.

Lire la suite