Archives pour la catégorie العربية

L’entretien de RMI avec Mekfoula Brahim

Vidéo. L’entretien de RMI avec Mekfoula Brahim Lauréate du Prix franco-allemande des droits de l’homme de 2018 et de la légion d’honneur de la République française Mekfoula Brahim est une infatigable combattante des droits humains en Mauritanie.

Précisément de l’égalité homme femme. Dans une société fortement marquée par une prééminence patriarcale , Makfoula refuse le statut secondaire assigné aux des femmes mauritaniennes et exige l’égalité.

Elle préside l’association “Pour une Mauritanie verte et démocratique”. Elle a accepté de répondre aux questions de RMI dans le cadre de l’émission l’Entretien de RMI.

 

Pétition pour l’abolition de l’esclavage et du racisme en Mauritanie

Le 06/10/2019 – A.H.M.E. (Association des Haratine de Mauritanie en Europe) 

Chers internautes,

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la lutte contre l’esclavage en Mauritanie.

Dans le but d’éveiller les consciences et de sensibiliser toujours plus sur ce fléau, A.H.M.E a décidé de créer une pétition en ligne :

https://secure.avaaz.org/fr/community_petitions/Association_des_Haratine_de_Mauritanie_en_Europe__Abolir_lesclavage_et_lutter_contre_le_racisme_en_Mauritanie/

Nous comptons sur vous pour la signer, la partager sur Facebook, Twitter, par e-mail afin d’inviter le maximum de personnes à rejoindre la lutte.

Comme vous avez pu le constater, les choses bougent en Mauritanie. L’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA-Mauritanie) est la première force d’opposition à à la majorité présidentielle. Toutefois, encore beaucoup de nos frères haratine sont victimes d’esclavage. Ne les oublions pas !

Pour toucher un public plus large, en l’occurrence les arabisants, A.H.M.E. a publié un livre « La Mauritanie, entre l’esclavage et le racisme », en français et en arabe.

Ensemble pour éradiquer l’esclavage et lutter contre le racisme !

Président de l’association Mohamed Yahya Ould Ciré

Vidéo : Ould Mkhaïtir lève le coin du voile sur ses projets d’avenir

Vidéo : Ould Mkhaïtir lève le coin du voile sur ses projets d’avenir Mohamed Cheikh Ould M’Khaïtir a levé le coin du voile sur ses projets d’avenir, qui se focaliseront pour l’essentiel dans les droits de l’homme et pour l’instauration d’une justice sociale en Mauritanie, en particulier pour la frange de « Lem-aalmine », « la plus marginalisée » dans le pays, selon ses propos. Lire la suite

Echange emporté entre le député Biram ould Abeid et le président du Parlement

Vidéo : échange emporté entre le député Biram et le président du parlement

Les députés ont adopté, mardi 22 janvier courant le projet de loi N° 001/19 qui autorise la ratification de l’accord de coopération portant sur le développement et l’exploitation des réserves du champ Grand Tortue Hmeyim signé à Nouakchott le 9 février 2018 entre la Mauritanie et le Sénégal.

Une adoption qui a été marquée par un échange tendu entre le député Biram Ould Dah Ould Abeid et le président du Parlement Cheikh Ould Baya.

Prenant la parole et mettant en exergue les inégalités « cruelles » dans la répartition des richesses nationales entre les citoyens mauritaniens, afin d’éviter aux retombées économiques futures du pétrole et du gaz de connaitre les mêmes disparités, Ould Dah a cité la haine et la xénophobie comme les principales conséquences parmi d’autres de cette discrimination économique, en raison du sentiment de certains citoyens d’être victimes de la marginalisation et de l’exclusion.

Un commentaire jugé hors sujet par le président du parlement, qui menaça poliment Biram de lui tirer la parole, s’il continue à parler hors sujet, rappelant que le parlement n’est pas le lieu approprié pour faire des meetings.

Il a fallu de peu que Biram se retire, n’y été la sagesse d’un second député, qui a demandé d’accorder à BDA les 3 minutes réglementaires pour livrer son point de vue sur l’ordre du jour.

Aussi bien le député BDA que le Président de l’Assemblée nationale Ould Baya ont usé chacun en ce qui le concerne et malgré l’échange tendu, de la retenue et de la maîtrise de soi, pour permettre à la séance de traverser cette forte joute parlementaire et aux débats de se poursuivre.


Source –Essahraa