Archives pour la catégorie Interviews

Fatimata Mbaye: pas de «volonté réelle d’éradication de l’esclavage en Mauritanie»

Maître Fatimata Mbaye. DR

Y a-t-il encore des esclaves en Mauritanie ? Oui, affirment les défenseurs des droits de l’homme. Non, répliquent les autorités. Ce qui semble avéré, c’est qu’il existe encore des pratiques d’asservissement, que dénoncent notamment le mouvement abolitionniste, l’ONG Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA). Or, la répression du pouvoir s’abat sur ce mouvement. L’avocate du barreau de Nouakchott, Fatimata Mbaye, préside l’Association mauritanienne des droits de l’homme (AMDH). De passage à Paris, où elle vient de recevoir le prix Goralska, elle témoigne au micro de Christophe Boisbouvier. Lire la suite

Ladji Traoré, SG du parti APP: « Plusieurs conditions essentielles à la régularité des prochains scrutins ne sont pas remplies »

Ladji Traoré, SG du parti APP: Le Calame : Les Mauritaniens sont appelés aux urnes, le 1er Septembre prochain, sans consensus, hélas, entre la majorité dite présidentielle et l’opposition dite « radicale » qui a, pourtant, accepté de participer aux joutes. Comment l’APP appréhende-t-elle ces échéances ? Que pense-t-elle de la position du FNDU et du RFD ?
Lire la suite

Pourquoi l’esclavage est toujours une réalité en Mauritanie

Pourquoi l'esclavage est toujours une réalité en Mauritanie Aboli, criminalisé, considéré comme un crime contre « l’humanité ». Et pourtant, l’esclavage en Mauritanie reste une pratique courante. Entretien avec Biram Dah Abeid, figure de la lutte contre l’esclavage en Mauritanie et président de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement abolitionniste (IRA). Lire la suite

Questions à Bala Touré Secrétaire Général du Parti RAG (Parti Radical pour une Action Globale) : ‘’En dix ans, personne de ceux qui nous critiquent aujourd’hui n’a remarqué que SAWAB n’était pas fréquentable’’

Le Calame : Vous venez de signer une alliance électorale avec le parti SAWAB. On avait parlé de Moustaqbel, de l’UFP et d’UNAD. Pourquoi plutôt SAWAB, parti  d’obédience  baath, à qui tout semblait pourtant vous opposer ? Lire la suite

Ely Ould Krombelé : Les chances de Biram d’accéder au palais présidentiel sont quasi-nulles et son alliance avec les nationalistes sonne la fin d’un rêve

Ely Ould Krombelé : Les chances de Biram d'accéder au palais présidentiel sont quasi-nulles et son alliance avec les nationalistes sonne la fin d’un rêve Ely Ould Krombelé n’a pas besoin d’être présenté pour les intellectuels mauritaniens, qui se sont habitués au cours de dernières années à son diagnostic de la vie de la Nation, particulièrement pour les questions politiques et sécuritaires, avec parfois des plongeons sur l’histoire contemporaine de la Mauritanie.
Lire la suite

Si j’étais « Birame » par Tijane BAL

Si j’étais président de la République… chantait une ancienne gloire de la chanson. Ayant décliné un programme sympathique mais loufoque, l’artiste concluait par je ne serai jamais président de la République. Birame Dah Abeid doit rêver d’une  issue différente. Lui qui vient d’officialiser sa candidature à Paris. Lire la suite

Didier Billion, directeur adjoint de l’Iris, analyse les rapports de force dans « le monde arabe »

Didier Billion, directeur adjoint de l’Iris, analyse les rapports de force dans  Dans son récent ouvrage, « Géopolitique des mondes arabes », Didier Billion, directeur adjoint de l’Iris (l’Institut des relations internationales et stratégiques), analyse en 40 fiches illustrées les rapports de force dans ce qui est communément appelé « le monde arabe ».

Lire la suite

Lettre à Michel Onfray sur les relations tumultueuses entre l’Occident et l’Orient (5)/Par Ahmedou Ould Moustapha

Un système à levier redoutable 

On est là au milieu de la quatrième période. C’est un moment décisif, certes contemporain mais non moins historique dans les relations de l’Occident avec l’Orient et même avec la planète entière. Car, cette fois-ci, Il s’organise au fur et à mesure , sous la conduite des Etats Unis, pour exercer une autre forme de domination, plus insidieuse, plus efficace et moins coûteuse. Cette ultime contre-offensive va reposer sur un système monétaire international à levier redoutable, auquel il sera impossible de s’échapper. Il s’agit de ce système par lequel l’Occident contrôle exclusivement toute la circulation monétaire du monde à travers son réseau bancaire qui régit tous les mécanismes du marché mondial des échanges commerciaux à partir de ses grands centres de concentration ou courroies de transfert que sont New York, Londres, Zurich, Frankfort et Paris, qui s’étendent à l’aide de leurs filiales et correspondants sur toute la planète.

Lire la suite