Archives pour la catégorie Interviews

Birame Dah Abeid : « Nous continuerons à attaquer ces codes négriers de la fausse version Malékite locale, et Aziz n’a qu’à agrandir ses prisons »

Birame Dah Abeid : « Nous continuerons à attaquer ces codes négriers de la fausse version Malékite locale, et Aziz n’a qu’à agrandir ses prisons »

L’Authentique – En déplacement au Canada puis en Belgique, le président de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), Birame Dah Abeid, est revenu sur les dernières actualités en Mauritanie, notamment l’adoption par le Parlement de deux lois qui semblent viser particulièrement son organisation, la loi contre le discours raciste et la loi pénalisant tout discours contre le rite Malékite.

Lire la suite

Le professeur Lô Gourmo, vice-président de l’UFP dans une interview exclusive : « Les propos du Premier ministre et du président de l’UPR sont scandaleux et inacceptables »

Le professeur Lô Gourmo, vice-président de l’UFP dans une interview exclusive : Le CalameQue vous inspire les déclarations du premier ministre Ould Hademine, du président de l’UPR, Ould Maham laissant croire que le « système actuel ne va pas quitter le pouvoir en 2019.» Et le départ de Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf ?

Lô Gourmo : Il s’agit de propos scandaleux et inacceptables, quelles que soient les raisons profondes qui les ont inspirées. Il s’agit d’une 2ème ou 3ème tentative de remise en cause directe, frontale et brutale du principe constitutionnel du double mandat unique.

Lire la suite

M. Youssouf Sylla, sénateur UDP de MBout, membre de la Majorité présidentielle: ‘’Il y a un problème au sein de l’UPR, né des déclarations du président selon lesquelles il se limite aux deux mandats prévus par la constitution’’

Le Calame : Quelle lecture vous faites des récentes  déclarations du premier ministre Hademine et du président de l’UPR, ould Maham  qui,  dans le cadre de la campagne du référendum sur les amendements constitutionnels, ont déclaré  que le régime actuel ne quittera pas le pouvoir en 2019, date de la prochaine présidentielle ? Que pensez-vous de cette précampagne  et les initiatives qui fleurissent  un peu partout ?

Lire la suite

Interview Exclusive de Mr Hamidou Baba Kâne président du MPR

Interview Exclusive de Mr Hamidou Baba Kâne président du MPR Mr Hamidou Baba Kane (Docteur en Communication et Homme Politique) que l’on ne présente plus. Membre fondateur de l’UFD/EN et du RFD. Ancien député à l’Assemblée nationale avant de prendre la direction du parti Mouvement pour la Refondation (MPR).

Après le vote sanction du sénat, le pouvoir est décidé d’aller jusqu’au bout pour faire passer les amendements constitutionnels. Qu’est ce qui selon vous doit aujourd’hui être le combat du FNDU la principale force de l’opposition ; pour faire échouer le référendum constitutionnel ?

Lire la suite

Interview Birame Dah Abeid, président d’IRA : «L’expulsion des deux françaises est une sottise d’Etat »

Interview Birame Dah Abeid, président d’IRA : «L’expulsion des deux françaises est une sottise d’Etat »Sur sa tournée en Europe et aux USA, sur les projets à venir d’IRA, sur les départs qui ont saigné son mouvement, mais aussi sur le référendum constitutionnel,

sur la grève récente des chauffeurs de taxis et sur l’affaire des deux françaises expulsées de Mauritanie, sur toutes ces questions, le président du mouvement abolitionniste, Birame Dah Abeid, revient en détail.

Lire la suite

Mohamed Vall ould Handeya, président du Manifeste des Haratine, dans une interview exclusive: ‘’Par sa politique et ses actes, le gouvernement nourrit l’injustice, la ségrégation et l’exacerbation des tensions communautaires’’

Le Calame : Le 29 avril dernier, le Manifeste des Haratine a célébré  son 4e anniversaire, mais en rangs dispersés.  Pouvez-vous nous expliquer les raisons ?

Mohamed Vall ould Handeya: Ceci est, en partie, inexact. Ce n’est qu’à Nouakchott que, malheureusement, la célébration du 4ème anniversaire de la proclamation du Manifeste (Al Mithaagh) pour les droits politiques, économiques et sociaux des Haratine au sein d’une Mauritanie unie, égalitaire et réconciliée avec elle-même, s’est faite en rangs dispersés. Par contre, dans les villes de l’intérieur du pays comme Nouadhibou, Zouérat, Atar, Kiffa, R’kiz et Rosso,

Lire la suite

Interview Birame Dah Abeid, président d’IRA : «L’expulsion des deux françaises est une sottise d’Etat »

Interview Birame Dah Abeid, président d’IRA : «L’expulsion des deux françaises est une sottise d’Etat »Sur sa tournée en Europe et aux USA, sur les projets à venir d’IRA, sur les départs qui ont saigné son mouvement, mais aussi sur le référendum constitutionnel,

sur la grève récente des chauffeurs de taxis et sur l’affaire des deux françaises expulsées de Mauritanie, sur toutes ces questions, le président du mouvement abolitionniste, Birame Dah Abeid, revient en détail. Lire la suite

Interview / Moustapha Limam Chafi : «La Mauritanie traverse l’étape la plus périlleuse de son histoire»

Interview / Moustapha Limam Chafi : «La Mauritanie traverse l'étape la plus périlleuse de son histoire»  «Je ne suis malheureusement pas le seul Mauritanien que ce général putschiste essaie de priver de ce droit élémentaire…. Le recensement tel qu’il est conçu et pratiqué aujourd’hui est un instrument d’exclusion et de division»
Certainement le plus africain des ¨Mauritaniens, notre compatriote Moustapha Ould Limam Chafi continue de se déplacer, sans gêne, sur tous les continents où il est plutôt très bien apprécié. Depuis l’avènement de la rectification de Aziz, cet opposant farouche au régime est interdit du territoire national. Nous l’avons rencontré dans son exil. Il parle sans détour d’Aziz, son régime, l’opposition, les problèmes et l’avenir du pays…

Lire la suite

Boydiel Ould Houmeid, président du parti El Wiam: «Si le président de la République ne peut pas recourir à l’article 38 pour poser certaines questions au peuple, à quoi cet article pourrait-il servir alors?»

Boydiel Ould Houmeid, président du parti El Wiam: «Si le président de la République ne peut pas recourir à l’article 38 pour poser certaines questions au peuple, à quoi cet article pourrait-il servir alors?»

 

 

 

 

Vous étiez à la prestation télévisée du président de la République, le 22 mars. Vous, qui aviez émis des réserves sur le recours au congrès pour passer les amendements constitutionnels, préconisés par l’accord du 20 octobre, avez-vous été convaincu par l’argumentaire du président Aziz, qui, en dépit du rejet par le sénat décide d’organiser une consultation populaire ? El Wiam battra-t-il campagne pour le oui ?

Boydiel Ould Houmeid
: Avant de répondre à vos questions, je tiens à placer cette interview, que vous avez souhaitée depuis quelques mois, dans son véritable contexte.

Notre entretien intervient à un moment où l’opinion mauritanienne est préoccupée par la situation politique dans le pays, suite Lire la suite