Archives pour la catégorie Discours & Rapports

Vœux de nouvel an 2018

A.H.M.E. souhaite une bonne et heureuse année 2018 à ses adhérents et sympathisants ainsi qu’à tous les internautes du site www.haratine.com.

L’abolition de l’esclavage et du racisme en Mauritanie demeure une question importante. A.H.M.E. continuera le combat tant que cette problématique ne sera pas résolue.

Le site d’A.H.M.E. constitue un moyen de combat comme un autre, en vue de mettre fin à ces fléaux sociaux, que sont l’esclavage et le racisme. Il en est de même de nos publications : « L’abolition de l’esclavage en Mauritanie et les difficultés de son application », thèse soutenue en 2006 et publiée par l’ANRT (Atelier National de Reproduction des Thèses) en 2008 et « La Mauritanie, entre l’esclavage et le racisme », édition l’Harmattan, 2014.

Mohamed Yahya Ould Ciré
Président de A.H.M.E.
Site : www.haratine.com
Courriel : ahme@haratine.com

 

Discours d’Aminétou Mint El Moctar devant la 61 ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples

Discours d'Aminétou Mint El Moctar devant la 61 ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples Mme la présidente de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples,

Mesdames/Messieurs les Commissaires,

Honorables participantes et participants à la 61 ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

Mon pays, la Mauritanie connait actuellement une situation délicate qui se caractérise par la mort clinique de notre jeune démocratie, qui a été décrétée par le Président, lors de son « discours historique » prononcé en Mai 2016 à Nema. Lire la suite

Le rapport de l’ONG Sherpa : Accablant !


Connue à travers le monde pour son combat contre les biens mal acquis, particulièrement ceux des présidents qui saignent leurs Etats, l’ONG Sherpa, que dirige le célèbre avocat français William Bourdon vient de publier un rapport sur notre pays. Intitulé ’’La corruption en Mauritanie : un gigantesque système d’évaporation’’, il devait être présenté à la presse le samedi 30 septembre lors d’une conférence de presse conjointe avec la président d’IRA, Biram Ould Dah à Dakar au Sénégal. Mais les autorités sénégalaises, certainement sur pression de Nouakchott, ont informé les organisateurs que la conférence de presse ne pouvait avoir lieu.

Lire la suite

Maurtitanie: un rapport onusien fustige l’exclusion des Haratines et des négro-Africains

Maurtitanie: un rapport onusien fustige l'exclusion des Haratines et des négro-AfricainsUn document du rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme et l’extrême pauvreté, Philip Alston, établi à l’occasion d’une mission effectuée en Mauritanie du 02 au 11 mai 2016, et qui sera présenté à Genève en juin, stigmatise l’exclusion des Haratines et négro-mauritaniens.

Lire la suite

Rapport du Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants sur sa mission en Mauritanie

Rapport du Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants sur sa mission en MauritanieNote du secrétariat
Le Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants s’est rendu en Mauritanie du 25 janvier au 3 février 2016.

Lors de sa mission, il a pu visiter des lieux de privation de liberté dans tout le pays et mener des entretiens confidentiels avec les détenus de son choix, ce dont il remercie le Gouvernement.

Lire la suite

Rapport d’AMNESTY sur la Mauritanie

Des opposants au gouvernement et des défenseurs des droits humains, en particulier des organisations luttant contre l’esclavage, ont fait l’objet de poursuites judiciaires pour des motifs politiques. La liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique restait soumise à des restrictions. La torture et les autres formes de mauvais traitements étaient monnaie courante en détention. Des groupes formant jusqu’aux deux tiers de la population étaient en butte à une discrimination systématique, et la pauvreté extrême restait répandue. Les pratiques esclavagistes n’avaient pas disparu.

Lire la suite