Archives pour la catégorie Témoignages

La Mederdra de mon enfance (suite et fin)/Par Mohamed Abdallahi Bezeid

Non loin de là il y avait la modeste demeure de Dah Ould Madiguéne, un brave homme chez qui j’ai pris souvent du thé en compagnie d’un autre ami d’enfance Moloud Ould Dah qui a rejoint la cour des comptes.
A quelques centaines de mètres d’El Marrakchi vivait, presque en marge de la société, une dame répondant au nom de Bassine et à laquelle la population prêtait des pouvoirs surnaturels.
Il y avait enfin les commerces modestes, ceux d’Ahmedal Ould Babeddina, de Baba Ould Cheikh,  de Kheiratt  et les petites échoppes  tenues par mes défunts cousins : Mohamed Abdel Hay ould Nih (Nahay), Mohamed Lemine O. Béchar, Ammi ould Moutali, Lire la suite

Bazeid, Mederdra, une enfance de souvenirs

La Mederdra de mon enfance

Bazeid Mohamed Abdallahi est l’une des grandes plumes de la presse et surtout de Radio Mauritanie. Sa voix s’écoute partout sur le territoire national. Nous vous faisons découvrir une série de ses textes succulents. Avec La Mederdra de mon enfance, il use d’un grand exercice de mémoire. Et nous offre l’image d’une certaine Mauritanie où tout le monde est ami à tout le monde, les lieux de mémoires des patrimoines communs. 

A lire, entre confessions, rires et recherche de repères !

Que les anciens amis, ou familles qui se reconnaîtront, n’hésitent pas à réagir : nous transmettrons !

 

Du temps où j’y fréquentais l’Ecole Folantant, au début des années soixante du siècle dernier, Mederdra était une petite bourgade paisible où il faisait bon vivre. Enserrée entre de grandes fourrières, des périmètres boisés soigneusement protégés par des fils barbelés, elle s’étirait du nord au sud sur une colline de moyenne altitude. Côté nord, il y avait Lire la suite

Mreiba nebghih, Mreiba Nebghih Wel ma yesma’ koun eb wedhneih

Lorsqu’elle vit son frère venir suivi de l’un de ses esclaves sur un âne, Ramla eut un terrible préssentiment, mais elle continua d’allaiter le bébé. Mreiba était devant la tente et s’affairait à donner le fourrage au petit troupeau qu’il s’était constitué.
– Mreiba, cria Kaber de sa voix sèche.
Mreiba se retourna et reconnut son maître.
– Oui maître
Il se dirigea vers lui d’un pas alerte. En entendant la voix de son frère, Ramla eut un haut-le-corps. A la vue de la Mas 36, Mreiba ralentit, puis s’arrêta net en voyant l’expression rageuse de son maître, mais il ne fit rien pour tenter de fuir, au contraire, il soutint fermement son regard.
– Nooooon, hurla Ramla qui s’élança comme une tigresse pour s’interposer entre les deux Lire la suite

Le chien aboie la caravane passe

La dernière tentative de distribution de vivres dans la Commune de N’Diago a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Cela m’amène à éclairer les hommes et femmes de bonne foi sur les tenants et aboutissants de cette affaire. De quoi s’agit-il en réalité ? La veille de l’arrivée de la caravane en question à N’Diago, une cérémonie avait eu lieu à Keur Macène, en présence des représentants des autorités locales, ainsi que des maires des deux communes de Keur Macène et M’Balal. Seules les autorités de N’Diago et les représentants de sa commune étaient absents. Au cours de cette cérémonie, il a été décidé de procéder à des distributions de vivres dans toute la Mooughataa. Le coup d’envoi de l’opération a été donné par le Hakem en personne, preuve que l’opération était placée sous la supervision de l’administration départementale, sans qu’une partie de cette administration, en l’occurre

Micro-trottoir: l’avis des citoyens sur les propos de Biram Dah Abeid

Le 17 février 2020, le président des réseaux IRA dans le monde, député à l’assemblée nationale, M. Biram Dah Abeid  a été récompensé par le « Prix du Courage » au sommet de Genève, pour les droits humains et la démocratie.
Dans son discours devant le parterre de diplomates et les ONG internationales, il dénonce un  Apartheid  non officiel implanté par l’état Mauritanien au cœur de l’Afrique de l’Ouest que certaines puissances occidentales soutiennent militairement et économiquement.

Lire la suite

Rapport d’activités de l’association A.H.M.E. (Association des Haratine de Mauritanie en Europe)

Le 01/01/2020 – A.H.M.E (Association des Haratine de Mauritanie en Europe)

Bonjour à tous nos lecteurs et internautes,

En ce début d’année 2020, l’association A.H.M.E. (Association des Haratine de Mauritanie en Europe) réaffirme son engagement dans la lutte contre deux fléaux majeurs en Mauritanie : l’esclavage et le racisme. En effet, 2019 a été une année riche en évènements : entre présence sur le terrain, publication d’un nouveau livre en version arabe et couverture médiatique. La diversité de nos actions nous a permis d’attirer l’attention d’un média français, en l’occurrence Le Point Afrique, pour expliquer au monde ce qui se produit en Mauritanie.

De plus, nous n’oublierons pas vos commentaires de soutien et ne feront que nourrir notre détermination et notre volonté de lutte à l’avenir.

Nous vous proposons ainsi de revenir, par le biais de ce rapport d’activité succinct, sur cette année 2019, en vous retraçant les moments et sorties marquants de l’association A.H.M.E.

  1. L’association AHME était présente et invitée aux festivités de Clichy-sous-Bois pour le 10 mai, journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en France. Retrouvez les photos et vidéos de l’évènement :
    Commémoration de l’abolition de l’esclavage – 10 mai 2019 à Clichy-sous-bois
  2. Après nos versions papiers de pétition pour l’abolition de l’esclavage et du racisme en Mauritanie, A.H.M.E. a décidé de lancer une pétition sur internet afin d’appuyer au mieux notre combat et vous faciliter vos signatures dans le cadre de cette lutte : Pétition pour l’abolition de l’esclavage et du racisme en Mauritanie
  3. Le président Mohamed Yahya OULD CIRE s’est prêté à deux interviews avec la journaliste Viviane Forson très largement relayées sur les réseaux sociaux. L’une est une vidéo : Interview de Mohamed Yahya OULD CIRÉ au journal Le Point Afrique  : Interview de Mohamed Yahya OULD CIRÉ au journal Le Point Afrique  La seconde est une version écrite que vous trouverez sur le site LePointAfrique.fr : « La question des Haratines est la plus brûlante en Mauritanie »
  4. L’an dernier, l’association a entrepris un projet de traduction du livre « La Mauritanie : entre esclavage et le racisme » en arabe. L’objectif principal était de faire connaître notre cause au-delà des frontières européennes, à savoir dans le monde arabo-musulman et en particulier en Mauritanie où l’arabe est la langue nationale. C’est grâce au travail sérieux et régulier du traducteur mauritanien Mohamed Yeslem Ould El Maouloud que la version arabe du livre a été publiée à l’Harmattan en avril dernier : La Mauritanie entre l’esclavage et le racisme par Mohamed Yahya Ould CIRE traduit en arabe
  5. Comme chaque année, A.H.M.E. a tenu un stand durant la fête des associations de Clichy-sous-Bois qui a eu lieu le 8 septembre 2019. L’association a exposé des pancartes, les exemplaires du « Cri du hartani », la thèse, le dernier livre « Mauritanie : entre l’esclavage et le racisme » ainsi que sa traduction récente en arabe, sans oublier les pétitions écrites. Durant cette journée des associations, une conférence a été organisée afin de discuter de la traite atlantique, de la traite saharienne ainsi que l’esclavage foncier et traditionnel. Le président Mohamed Yahya Ould Ciré a pu s’exprimer sur ce sujet.
  6. Une journée de dédicace a été réalisée le 18 avril 2019 à l’Espace Culturel de l’enseigne E.Leclerc à Clichy-sous-Bois, par Mohamed Yahya OULD CIRE, auteur de la thèse « L’abolition de l’esclavage en Mauritanie et les difficultés de son application », soutenue en 2006 et publiée par l’ANRT (Atelier National de Reproduction des Thèses) en 2008. Aussi, auteur de la version française et arabe de « La Mauritanie, entre l’esclavage et le racisme », édition l’Harmattan.

 

Mohamed Yahya Ould Cire Président de A.H.M.E.
Journal le « Cri du hartani »
Site : www.haratine.com

 

L’injustice dont je suis victime…Lettre ouverte au Président de la Répubique par Mariem BABY

Le 20/12/2019 – Mariem Houssein BABY

Victime d’une injustice des plus écœurantes par mon élimination injustifiée du concours des inspecteurs de la douane du 20/07/2019, les auteurs de ce forfait à présent démystifiés, se font aider par ceux qui en sont les bénéficiaires pour mener contre moi une odieuse campagne de diffamatoire. Lire la suite

L’historicité du combat noir en Mauritanie, l’IRA mouvement de la lumière : un nouvel avenir, un nouvel espoir

L’historicité du combat noir en Mauritanie, l’IRA mouvement de la lumière : un nouvel avenir, un nouvel espoirCette réflexion sur le combat noire en Mauritanie n’est pas exhaustive, je ferai l’économie de certains aspects événementiels de cette lutte, sur les quels peut être je reviendrai en détail dans une autre contribution.

Et comme disait quelqu’un « l’histoire est la mémoire collective du récit des événements et le tableau des mœurs des temps passés ». La contestation, la résistance et le refus sont par essence les qualités de l’homme pensant alors que l’adynamie, la résignation et le fatalisme sont celles des soumis, cette catégorie d’incuries, d’incultes et d’acolytes est toujours du coté du gouvernant du moment et du détenteur du pouvoir réel.
Lire la suite

Pétition pour l’abolition de l’esclavage et du racisme en Mauritanie

Le 06/10/2019 – A.H.M.E. (Association des Haratine de Mauritanie en Europe) 

Chers internautes,

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la lutte contre l’esclavage en Mauritanie.

Dans le but d’éveiller les consciences et de sensibiliser toujours plus sur ce fléau, A.H.M.E a décidé de créer une pétition en ligne :

https://secure.avaaz.org/fr/community_petitions/Association_des_Haratine_de_Mauritanie_en_Europe__Abolir_lesclavage_et_lutter_contre_le_racisme_en_Mauritanie/

Nous comptons sur vous pour la signer, la partager sur Facebook, Twitter, par e-mail afin d’inviter le maximum de personnes à rejoindre la lutte.

Comme vous avez pu le constater, les choses bougent en Mauritanie. L’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA-Mauritanie) est la première force d’opposition à à la majorité présidentielle. Toutefois, encore beaucoup de nos frères haratine sont victimes d’esclavage. Ne les oublions pas !

Pour toucher un public plus large, en l’occurrence les arabisants, A.H.M.E. a publié un livre « La Mauritanie, entre l’esclavage et le racisme », en français et en arabe.

Ensemble pour éradiquer l’esclavage et lutter contre le racisme !

Président de l’association Mohamed Yahya Ould Ciré

Portrait : Un ministre pour la fonction publique et le travail

Mohtar Ould Ahmed : « Une compétence au service de la nation, une humilité pour servir la vie et l’intérêt publics. Un mauritanien pour tous. Saloum est ce prototype d’homme dont la Mauritanie a besoin. Cet homme, je l’ai connu voilà 27 ans et quelques mois ; chaque jour il me surprend positivement. » Lire la suite