Archives pour la catégorie Communiqués

Lutte contre l’esclavage : la CADHP apprécie les efforts consentis par la CNDH de Mauritanie

Lutte contre l'esclavage : la CADHP apprécie les efforts consentis par la CNDH de MauritanieLa session ordinaire de la soixante-septième session de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) apprécie les efforts consentis par la Commission nationale des droits de le homme de Mauritanie, notamment en matière de lutte contre l’esclavage.
Lire la suite

Droit de réponse à l’Interview de Messaoud Ould Boulkheir du 5 novembre 2020 au Calame

Des pistes de lutte / Par Mohamed Yahya OULD CIRE

 

 

Dans une interview au Calame en date du 5 novembre 2020, Messaoud OULD Boulkheir a répondu à une dizaine de questions. Je souhaite revenir sur deux de ces réponses en clarifiant certains points et en débattant d’autres. Entrons donc dans le vif du sujet… Lire la suite

C’est un hussard de la République qui a été décapité.

LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES

Association créée par Simone de Beauvoir

6 Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris, www.ldif.asso.fr

                                                         Le 17 octobre 2020

       COMMUNIQUE                                  

C’est un hussard de la République qui a été décapité.

Ce professeur était dans l’exercice de ses fonctions, il appliquait un programme officiel en enseignant aux élèves ce que signifie la liberté d’expression, A titre d’illustration il a « osé » présenter les caricatures de Mahomet.

C’est le cœur de la République qui est atteint, cinq années après les attentats de Charlie et de l’Hyper Casher, cinq années après Le Bataclan.

S’indigner ne suffit plus.

Il est temps de comprendre que les hommes et les femmes qui sur le terrain défendent les valeurs de la République sont en grand danger.

Il est temps de comprendre que les critiques récurrentes à l’égard de la laïcité, de la part de grandes associations porteuses d’une vision dévoyée de la défense des droits de l’homme, du racisme et du féminisme, les rendent complices de tels actes.

Le Président de la République en appelle à l’unité, mais cette unité ne se refera pas sans une mobilisation citoyenne et sans une remise en cause de ces complicités.

LDIF :  contact 06 38 39 42 92