Archives pour la catégorie Articles & Communiqués

« Le terrorisme au Sahel, conséquence de la prévarication érigée en mode de gouvernance »

18-08-2017Le Monde Afrique

Lorsque les médias parlent du Sahel, c’est pour évoquer la menace terroriste sous toutes ses formes – une menace bien réelle, comme l’ont récemment montré l’attentat à Ouagadougou, le 13 août, ou les attaques contre les Nations unies au Mali, le lendemain.

C’est également le cas pour les autorités françaises, qui communiquent abondamment sur le sujet afin de vanter et de justifier le déploiement de l’opération militaire « Barkhane » dans la bande sahélo-saharienne (BSS en langage militaire). Or le sujet central du Sahel n’est pas celui-là. Lire la suite

Égalité devant l’héritage : le débat enfle en Tunisie, les religieux s’en mêlent

18-08-2017France24

La polémique enfle en Tunisie après l’appel du président Béji Caïd Essebsi à revoir la question de l’égalité devant l’héritage et celle du mariage avec un non-musulman. Un pas pour le droit des femmes qui rencontre de nombreuses oppositions.

La volonté affichée du président Béji Caïd Essebsi de franchir un cap supplémentaire vers l’instauration d’une égalité totale entre les hommes et les femmes en Tunisie se heurte depuis quelques jours à de nombreuses oppositions. Au sein même du pays, dans les milieux conservateurs, et par-delà ses frontières, puisque le débat a entraîné la réaction de la grande mosquée Al-Azhar du Caire, reconnue comme la plus haute autorité de l’islam sunnite. Lire la suite

Mauritanie. Me Bouhoubeiny à Ould Abdel Aziz: le jour où tu seras « présenté devant la justice » viendra

18-08-2017 – Le360

Pour Me Ahmed Salem Bouhoubeiny, la situation du sénateur Ould Ghadda est inquiétante. Pour lui, il s’agit ni plus ni moins que d’un enlèvement. Il en profite pour mettre en garde le président Mohamed Ould Abdel Aziz qui pourrait un jour se retrouver dans la même situation et aura besoin de justice.

Pour l’avocat de Mohamed ould Ghadda, on ne peut pas parler d’une arrestation du sénateur, mais d’un enlèvement du fait que les procédures et garanties légales n’ont pas été respectées par la police lors de l’interpellation du sénateur. Il pointe du doigt le président Mohamed ould Abdel Aziz «qui gère le dossier» à la place du procureur, du ministre de la Justice et des avocats. Lire la suite

Arrestation de Ould Ghadde : « une dérive autoritaire tendant à restaurer des pratiques répressives qu’on croyait révolues »

18-08-2017, NouakchottSOS Esclaves

Suite à l’arrestation du sénateur Mohamed Ould GHADDA survenue le 11 août 2017, et compte tenu des rumeurs persistantes sur d’éventuels actes de torture ou mauvais traitements dont il serait victime ;

Considérant les informations selon lesquelles les membres de son entourage, ses avocats et même le parquet, n’auraient pas été informés de son lieu d’incarcération, ni des conditions dans lesquelles il est détenu ;

Considérant de telles informations comme révélatrices d’une dérive autoritaire tendant à restaurer des pratiques répressives qu’on croyait révolues ; Lire la suite

POURQUOI L’AFRIQUE NOIRE A L’IMPERIEUX DEVOIR DE S’EXTIRPER DE L’ORDRE FACHO-TERRORISTE NEGRIER DE LA PRETENDUE INSTITUTION MONETAIRE FRANÇAISE DITE ZONE C.F.A.

Par BWEMBA – BONG

SAMORY (CESAM)

Groupe de Réflexion sur la Culture Africaine

pour la Renaissance du Peuple Noir

A la Conférence d’Addis-Abeba en Ethiopie en mai 1963, à l’occasion de la Fondation de l’Organisation de l’Unité Africaine (O.U.A.) en mai 1963, le Président Kwame N’Krumah déclara au sujet de la monnaie : « Il est important de rappeler qu’un financement et un développement indépendants sont irréalisables sans une monnaie indépendante. Un système monétaire qui est soutenu par les ressources d’un Etat étranger est ipso facto subordonné aux arrangements commerciaux et financiers de ce pays étranger ». En effet, cette évidence soulevée par le regretté Président Nkrumah, se vérifia à propos de la zone C.F.A., à l’occasion de la crise entre la Guinée de Sékou Touré et la France, dont un membre des services secrets avouait froidement : « Dans les semaines suivant le « non », Sékou Touré pouvait encore être récupéré. Albert nous bombarde de rapports pour nous signaler que le leader guinéen guette le moindre signe de dégel. Mais De Gaulle a décidé de se montrer intraitable et confie à ses intimes :

Sékou Touré, je le veux à plat ventre… Lire la suite

Esclavage en Mauritanie : vers une prise de conscience ?

05-08-2017Mediapart

Malgré son interdiction depuis 1981, l’esclavage existe toujours en Mauritanie. Grand défenseur des droits de l’Homme dans son pays, Biram Dah Abeid ne cesse de dénoncer le maintien et de cette pratique et appelle les Nations Unies à se saisir de la question.

Ils seraient environ 43 000 esclaves en Mauritanie. Ce chiffre, aussi surprenant qu’inquiétant, a été dévoilé par le « Global slavery index » en 2016 et fait de ce pays nord-africain l’un des plus touchés par ce phénomène. Mais cette réalité peu reluisante est niée par le pouvoir qui n’apprécie pas l’activisme de Biram Dah Abeid. Lire la suite

La vraie raison pour laquelle Aziz veut supprimer le Sénat

30-07-2017Le Calame

Mohamed Ould Abdel a promis, dans ses meetings précédents, de révéler la vraie raison pour laquelle il veut supprimer le Sénat. Il n’en fera rien ; je vous assure. Ou en tout cas il ne donnera que de fausses vraies raisons, comme par la passé : Une charge faramineuse pour le budget de l’Etat. Un blocage des lois.

Un repère de corrompus…Et j’en passe. Mais s’il ne s’agit que de tout cela, le Sénat l’était déjà, figurez-vous, et depuis longtemps. L’effort budgétaire consenti par l’Etat en faveur de la Chambre haute ne date pas d’aujourd’hui et il n’a pas, en ma connaissance, beaucoup augmenté. Lire la suite

Déclaration commune : CLTM/CGTM/CNTM

04-08-2017CGTM/CLTM/CNTM

La Confédération Libre des Travailleurs de Mauritanie (CLTM), La Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie (CGTM) et la Confédération Nationale des Travailleurs de Mauritanie déplorent l’attitude belliqueuse du Gouvernement face aux multiples sanctions infligées aux ténors de la plus haute Institution du pays notamment les Sénateurs.

Les manquements multiples de la Constitution par le Chef de l’Etat lui-même qui fustige la chambre haute et dénigre constamment les responsables de cette Institution dans le seul but de faire passer ses amendements anticonstitutionnels démontre l’arrogance du pouvoir aux voix discordantes à ses ambitions. Lire la suite

Disparition de Gilbert Klein, responsable du PCF dans la ville de Clichy-sous-Bois

C’est avec une grande émotion que nous venons d’apprendre le décès de notre camarade et ami Gilbert Klein, responsable du PCF et élu dans sa ville de Clichy Sous Bois.

Gilbert était de tous les combats : pour le progrès social, contre le racisme, pour la paix, pour l’école  comme militant des parents d’’élèves, la culture, à ses yeux une dimension indispensable à la réalisation de soi,  qu’il défendait avec opiniâtreté dans le cadre de son mandat d’élu .

Attentif aux autres, d’une grande modestie et doté d’un grand sens de l’humour, Gilbert était aussi un homme de grand courage  dont il a fait preuve ces dernières années contre la maladie , mais aussi courage toute sa vie personnelle et militante. Nous avons bien entendu en tête les épreuves qu’ont traversé les militants communistes de Clichy et dans lesquelles il fut toujours aux avant-postes. Gilbert a su garder le cap celui de ses convictions, celui de son engagement, en fidélité à son histoire familiale.
Aux cotés de Claude Dilain puis de son fils Olivier Klein devenu Maire, il fut un des élus majeurs de Clichy.

En ce jour nous adressons nos condoléances à sa famille, et particulièrement à Thérèse sa femme, à Olivier son fils,  à Sophie sa fille, à ses camarades et à ses nombreux amis de Clichy dont nous partageons la peine.

La jeunesse mauritanienne : entre crise de citoyenneté et apathie politique

23-07-2017 RMI-Info

La citoyenneté: ce terme est utilisé dans des contextes divers. On parle souvent de « bon citoyen », « une manifestation citoyenne », et « crise de citoyenneté », ce qui donne le caractère très flou de son explication.

Cependant, le terme de citoyenneté peut être défini comme des prérogatives et des obligations qui sont propres aux populations. Parmi ces prérogatives et obligations figure le droit de participation à la vie politique. En ce sens, un citoyen est donc « une entité de la population ayant des prérogatives et des responsabilités vis-à-vis de ses compatriotes ».
Lire la suite