Archives pour la catégorie Communiqués

Quand l’ignorance fait loi

Coronavirus : IRA-Mauritanie soutient l'effort des pouvoirs publics et  suspend sa communication militanteDès qu’un édile est malmené et de surcroît dans l’hémicycle, la démocratie en
pâtit. Du jamais vu ! Ainsi, le 24 janvier après 17heures, la députée Mariem
Mint Cheikh est expulsée, manu militari, de l’Assemblée nationale. Des vigiles
zélés, sous les ordres du président de la chambre, le tout-puissant général
Ould Meguett, l’ont sortie par la contrainte.

On le savait et s’y attendait : Les interventions récurrentes de Mariem
Mint Cheikh dérangent le meneur du Parlement. Lire la suite

Le décès de Mahmoudi Ould Ely Ould Youssouf

Le 20 janvier 2024, après une longue maladie, Mahmoudi Ould Youssouf, fils de Ely Ould Youssouf et Marieme Mint El Maäloum Ould El Nouweïguih, s’est éteint à Bir Es Salam Ehel Youssouf, dans le département de Tékane en Mauritanie.

Marieme Mint Nouweïguih est la sœur aînée de ma mère, Aminetou Mint Nouweïguih. Toutes les deux ne sont plus de ce monde. Puissent leurs âmes reposer en paix.

À l’époque, ma famille traversait une période singulière. Mon père, Saadane OULD CIRE, avait dirigé mon frère Oumar vers le commerce, tandis qu’il m’inscrivait à l’école de Tékane en 1958. Avec l’absence de gardiens pour nos moutons et chèvres, ma mère optait pour résider à Reïwa plutôt qu’à Dakhla, séparés par les marigots de Mbime (pour Oulad Aïd) et Diawane (pour les Tékanois). Lire la suite

جنوب إفريقيا تقاضي « إسرائيل » أمام محكمة العدل الدولية بسبب الانتهاكات الصارخة والمستمرة لاتفاقية الأمم المتحدة لمنع ومعاقبة جريمة الإبادة الجماعية

في « إعلان إدانة جرائم دولة « إسرائيل » الصهيونية والإرهابية ضد الشعب الفلسطيني »، بتاريخ 4 نوفمبر 2023، طالبت المنظمات الأعضاء في التحالف الوطني من أجل القضية الفلسطينية والائتلاف السنغالي من أجل فلسطين وأطراف وشخصيات أخرى، بعد التذكير بسلسلة المجازر الطويلة، من دير ياسين إلى جنين مرورا بصبرا وشاتيلا، بـالوقف الفوري وغير المشروط، ودون أي قيد أو شرط، للمذبحة الرهيبة المستمرة ضد الشعب الفلسطيني Lire la suite

Mauritanie : Amnesty International dénonce la fin précoce de l’enregistrement à l’état-civil

Lundi, Amnesty International a dénoncé « l’arrêt anticipé » de la campagne d’enregistrement à l’état civil et appelle à son extension et à son amélioration.

« La fin de la campagne d’enregistrement à l’état civil le 31 décembre 2023 a privé de nombreuses personnes de la possibilité d’obtenir le numéro national d’identification (NNI) nécessaire pour jouir de leurs droits fondamentaux », a déclaré Fermin Mbala, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest et Centrale à Amnesty International. Lire la suite

Vœux de nouvel an 2024

En cette nouvelle année, l’Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E.) vous adresse ses vœux les plus chaleureux à tous les bénévoles, internautes et militants de la cause haratine. Que 2024 soit une année de santé et d’unité pour chacune et chacun.

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude pour votre confiance continue. C’est grâce à votre soutien que notre mission de lutte contre l’esclavage et le racisme en Mauritanie progresse. En 2024, nous continuerons à faire entendre la voix des Haratine avec vous.

Nos vœux s’accompagnent d’un regard positif sur nos accomplissements en 2023

  • Fête de la Ville de Clichy-sous-Bois : chaque année, nous sensibilisons tous les publics à l’esclavage et au racisme en Mauritanie. Nous sommes particulièrement ravis de constater l’intérêt croissant, surtout parmi les jeunes de toutes cultures, qui souhaitent partager cette question cruciale autour d’eux. Notre impact se traduit par une augmentation du nombre de bénévoles au sein de l’association ainsi que l’intérêt porté aux livres écrits par le Président de l’A.H.M.E. Mohamed Yahya Ould Ciré (L’abolition de l’esclavage en Mauritanie et les difficultés de son application, thèse soutenue en 2006 et publiée par l’ANRT (Atelier national de Reproduction des Thèses) en 2008 et La Mauritanie, entre l’esclavage et le racisme, édition l’Harmattan, 2014, et sa version arabe).
  • Journée des associations maghrébines relatives aux droits de la personne le 10 juin 2023 : A.H.M.E a pris part à des sessions d’échanges pour aborder la situation esclavagiste et raciste en Mauritanie. Il a souligné l’importance de ce sujet, mettant en lumière la traite transsaharienne et son impact sur les communautés afro-descendantes dans les pays maghrébins.
  • 12e Forum des Nations Unies sur les Entreprises et les Droits de l’Homme du 27 novembre au 01 décembre 2023 auquel a participé le Secrétaire Général, Diko Hanoune pour porter haut et fort la voix des Haratine, victimes de discriminations sur le travail et l’ascendance

En 2023, notre engagement envers la sensibilisation et la promotion de l’égalité et de la justice en Mauritanie s’est reflété dans nos articles, notamment les Adwaba, habitats des Haratine et Le lexique haratine : des discriminations secrétées par l’esclavage maure, détaillent l’origine de notre combat et la légitimité qui le sous-tend. En exposant les conséquences persistantes et les cas d’esclavage comme celui de Bazeïd Ould Mahmoud, nous avons pour but de rappeler à tous la nécessité d’une mobilisation continue.

Ensemble, nous espérons bâtir un avenir où la justice prévaut, l’égalité règne, et où l’esclavage et le racisme ne trouvent plus de place.

Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E.)
Site : www.haratine.com
Courriel : mohamed.cire@wanadoo.fr 

Le commissaire des droits de l’homme s’attaque à l’IRA

Le Commissaire aux droits de l’homme à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, en guise de réponse aux journalistes aujourd’hui 27 décembre 2023 lorsque ces derniers lui ont posé la question pourquoi l’organisation des Defense des droits humains dans la pays, qui est la plus présente, la plus audible et la plus primée en un mot, IRA, ne fait pas partie de vos partenaires parmi les ongs?
Le ministre Cheikh Ahmedou ould SIDI, s’en est pris alors à l’organisation IRA et son président Biram Dah Abeid. Il déclare et reconnaît que c’est la seule organisation qui est exclue de ce programme de partenariat avec les ongs. Il justifie cette exclusion par le fait que le président de cette ong a des ambitions politiques très affirmées. Il continue dans la justification de l’ostracisme de son gouvernement contre IRA, par ce qu’il reconnaît être le débauchage des compagnons de BDA de IRA et se félicite que ces personnes ex-IRA, travaillent maintenant avec le pouvoir et leurs partenariat avec le gouvernement a, selon le ministre, permis de résoudre l’essentiel des questions des droits humains.
Source : Cheikh Sidati

Mauritanie : Mettre un terme aux dérives du racisme

Appel à la vigilance, Nouakchott, décembre 2023

Le 09 décembre 2023, à Nouakchott capitale de la Mauritanie, le think tank dénommé Centre Mouhit, célébrait la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes (25 novembre), par une conférence magistrale à laquelle contribuait, entre autres panélistes, le magistrat Haroun Oumar Ideighbi, Directeur de la législation au ministère de la justice. L’honorable édile s’exprimait à titre personnel. S’appuyant sur les chroniques de Ibn Batuta, voyageur marocain du 12ème siècle, il s’est livré à un exercice de synthèse historique qui démontre l’enracinement de la mixité du genre, au sein de la société maure, notamment à Oualatta, sujet de ses observations. Ideighbi, précisera, à la faveur de son exposé, que le célèbre écrivain portait, là, un jugement subjectif, par référence à l’obscurantisme de son milieu d’origine. Lire la suite