Archives pour la catégorie Articles & Communiqués

Passions d’un engagement (24) : Lorsqu’un coup de force s’impose. Par Ahmed Salem OULD EL MOKHTAR (CHEDDAD)

Pendant tout ce temps, la guerre se poursuit. L’armée nationale enregistrait revers sur revers, ce qui la confinait dans une position de plus en plus défensive, ce qui était intenable.
Les gradés, responsables de secteurs militaires, étaient, pour la plupart, préoccupés par leur gestion personnelle de leur part du budget militaire. Face à une telle situation, des jeunes
officiers, appuyés par des cadres civils Lire la suite

En Mauritanie, trois morts après des émeutes sur fond de contestation post-électoral

Trois personnes arrêtées dans la nuit de lundi à mardi après des émeutes sont mortes en détention, a annoncé mardi le gouvernement mauritanien. Ces troubles surviennent dans un contexte de contestation après l’annonce de la victoire du chef de l’État sortant Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani à la présidentielle de samedi.

La ville de Kaédi, dans la vallée du fleuve Sénégal, a été agitée dans la nuit de lundi à mardi par des actes de pillage et de vandalisme qui ont conduit les forces de sécurité à affronter les « émeutiers » et interpeller un certain nombre Lire la suite

La guerre de Charr Baba (1644-1674), socle de l’identité nationale en Mauritanie

Fichier:LogoJeuneAfrique.jpg — WikipédiaLorsque la Mauritanie a accédé à l’indépendance, il lui a fallu, face à des voisins qui doutaient de son existence comme nation, démontrer qu’elle avait bien une identité bâtie sur une histoire et un événement fondateur : la guerre de Charr Baba. Retour sur cet épisode, à l’heure où le pays s’apprête à voter à l’élection présidentielle du 29 juin. Lire la suite

Mauritanie : Éclairage ou perspective pour parvenir à un changement progressiste

Mauritanie : Éclairage ou perspective pour parvenir à un changement progressisteLe système tel qu’il est , lui même infiltré dans tous ses rouages par le « système profond » ( une union des forces rétrogrades du pays) et les ramifications de celui-ci, aucune force politique progressiste toute seule ne peut lui venir à bout, le vaincre dans l’état actuel de la situation . Il en découle de ce constat, la nécessité de l’union. Lire la suite

Mauritanie : une démocratie au service d’une nomenklatura

Mauritanie : une démocratie au service d’une nomenklaturaLa démocratie ne se décrète pas. C’est plus qu’une simple une déclaration d’intention. Des discours et des mots, sans convictions et principes. Exactement comme l’unité nationale, qui est régulièrement magnifiée et chantée sans effets dans la pratique. Elle est malade de notre hypocrisie ! Le refus de reconnaitre l’évidence. Lire la suite

Passions d’un engagement (21): Une guerre destructrice.Par Ahmed Salem Ould El Mokhtar (Cheddad)

Une guerre sans objectif clair

Depuis Novembre 1975, le pays s’était installé dans la guerre. Nous faisions, quotidiennement, le bilan des combats sur le front. La guerre continuait. Les nouvelles du front annonçaient de nombreuses victimes dans les rangs de nos soldats. L’hôpital national, l’unique centre hospitalier du pays se transforma progressivement en hôpital militaire. Après chaque accrochage sanglant, on dénombrait de nombreux morts et blessés. Lire la suite

Passions d’un engagement (20): Le phénomène Ould Sid Brahim.Par Ahmed Salem Ould El Mokhtar (Cheddad)

À Nouakchott, Ould Mekiyine descend chez Hammam Fall. Ils sont régulièrement rejoints par Mohammeden Ould Sid Brahim. Ils constituaient un haut conseil de la poésie populaire hassanophone. Au-dessus du cinéma Elmouna, là où logeait Hammam, quand ils débutaient leurs soirées poétiques, ils replongeaient dans leurs souvenirs, au point d’oublier complètement la réalité du moment présent. Lire la suite

Passions d’un engagement (19): Le premier emploi/Par Ahmed Salem Ould El Mokhtar (Cheddad)

Le destin de l’écriture

En janvier 1976, des communiqués de Radio Mauritanie annoncent des recrutements de journalistes au quotidien national Chaab et à l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI), deux institutions qui venaient de voir le jour. Auparavant, dans le cadre du nouveau climat de détente et de réconciliation, la porte fut ouverte pour le retour des élèves renvoyés, dans leurs établissements respectifs ou dans les écoles d’enseignement professionnel, comme l’ENA, l’ENI, l’ENS ou les collèges et lycées techniques. Lire la suite