Archives pour la catégorie Interviews

M. Doro Gueye, alias Bobo Loonde, coordonnateur Organisation pour l’Officialisation des langues nationales Pulaar, soninké et Ouolof (OLAN) : ‘’L’adoption du projet de loi est venue confirmer une vision suprémaciste’’

M. Doro Gueye, alias Bobo Loonde, coordonnateur Organisation pour l’Officialisation des langues nationales Pulaar, soninké et Ouolof (OLAN) : ‘’L’adoption du projet de loi est venue confirmer une vision suprémaciste’’

Le Calame : Le 20 décembre 2023, vous avez organisé un sit-in pour réitérer votre demande de voir le gouvernement officialiser les langues nationales Pulaar, Soininké et Ouolof. N’avez-vous pas le sentiment de prêcher dans le désert ? La répression qui s’est abattue sur vos différentes manifestations ne vous a-t-elles pas découragé ?

Doro Gueye : – Merci, encore une fois de plus, de me donner l’occasion de m’exprimer à travers notre grand journal, Le Calame.
Pour revenir à la question, nous savons pertinemment que c’est un combat de longue haleine, qui d’ailleurs n’a pas commencé avec OLAN. La particularité de OLAN est peut-être sa nouvelle touche, sortir dans la rue, rendre publique la nécessité non seulement d’enseigner nos langues, Lire la suite

M. Ghali Diallo, député à l’Assemblée nationale : ‘’Je suis à l’Assemblée pour faire entendre la voix des sans-voix’’ 

Le Calame : Le président de la République effectue des tournées dans les capitales régionales du pays. Que vous inspirent ces déplacements et les cortèges d’accueil ? Diriez-vous le Président est en précampagne pour un second mandat ?

Ghali Diallo : Les déplacements du Président, c’est du déjà-vu, je n’ai donc aucun commentaire là-dessus.

– Vous êtes entré dans l’Hémicycle depuis quelques mois. Est-il facile d’être député de l’opposition dans une assemblée dominée par une majorité écrasante du pouvoir ? Vos critiques et vos propositions sont-elles écoutées ?

– C’est très difficile de participer à une assemblée où la majorité présidentielle est juste là pour le bon vouloir du pouvoir mais je suis très heureux d’y être pour y faire entendre la voix des sans-voix. Lire la suite

Avant de tout oublier (50): L’interview qui a tout déclenché. PAR AHMED SALEM OULD EL MOKHTAR (CHEDDAD)

NB- Avant la reprise de la suite du récit nous avons trouvé nécessaire de vous présenter ici l’entretien avec l’hebdomadaire Le Calame qui a motivé l’initiative de l’ensemble du récit. A propos de la première marche anniversaire du Manifeste des Droits civiques des Haratines du 29 avril 2014 (14 mai 2014).

Entretien Ahmed Salem Ould El Moctar dit Cheddad, observateur indépendant, à propos de la dernière marche des Haratines : ‘’Les deux chefs Haratines qui se sont démarqués de la marche ont raté une occasion d’or qui aurait pu leur profiter en premier lieu’’

Le Calame: De votre point de vue pourquoi d’abord les Haratines se permettent de manifester à part ?  Et quelle évaluation faites- vous de leur dernière marche ? Lire la suite

Madame Aminetou Moctar, Présidente de l’Association des Femmes Cheffes de Famille (AFCF) : « C’est de l’hypocrisie que des femmes connues pour leur activisme d’hier se mobilisent contre la loi sur le genre »

Le Calame : Le projet de loi sur le genre suscite des controverses à chaque fois qu’il arrive à l’Assemblée nationale. Pourquoi tant de controverses autour d’un texte censé protéger plus de la moitié de la population mauritanienne ? Quelles sont les urgences qu’il doit régler ?

Aminetou Moctar : Si ce projet de loi suscite autant de controverses, c’est tout simplement parce qu’il touche aux divers intérêts de certains groupes fanatiques religieux qui veulent continuer à considérer les femmes et les filles comme leurs objets de jouissance. Ces prédateurs et pédophiles sont souvent des hommes riches et puissants qui entendent maintenir sous leur coupe les femmes et les filles à travers des mariages précoces ou cachés, des viols, des harcèlements, des privations de droits… Lire la suite

Interview du président Biram Dah Abeid, Président de l’ONG IRA

You are currently viewing Importante interview du président Biram Dah Abeid

Dans cette interview le Député Biram Dah Abeid, président de l’ONG IRA nous donne sa lecture de la scène politique nationale, il parle de la présidentielle 2024, des relations RAG –Sawab, Rag – FPC, du dialogue  engagé par l’UFD et l’
UFP et revient sur l’actualité internationale notamment la Palestine.

 Shems Maarif : Monsieur le député bonjour

Vous revenez d’une tournée qui vous a conduit hors du pays. Quel en était l’objectif ?

Biram Dah Abeid : Mon voyage en Europe (France, Belgique et Suisse) visait trois objectifs : reprendre contact et s’organiser nos sections en Europe et la diaspora mauritanienne, pour les batailles présentes et futures, dans le domaine des droits humains et du projet d’alternance, faire l’état des lieux avec les partenaires d’IRA, européens et onusiens, de la situation du pays depuis que le régime du président Ghazouani a renié la ligne d’ouverture enclenchée, au début de son mandat, en direction de la mouvance citoyenne; le troisième objectif de ce voyage était consacré à mes contrôles de santé. Lire la suite

Entretien exclusif du Président Ould Ghazouani avec des médias nationaux

Interview de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la République | PrimatureLe Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a accordé lundi soir une interview à cinq médias privés : l’Agence El Akhbar indépendante, Essahraa, Sahara Media, Cridem et le Rénovateur Quotidien. Les questions abordaient toutes les préoccupations de la vie nationale et, actualité oblige, aux questions qui font l’actualité internationale. Lire la suite

Madame Sektou Mohamed Vall présidente de l’ONG AMANE, organisation dotée du statut spécial consultatif de l’ECOSOC depuis 2021 : « Le projet de loi Karama ne présente aucune problématique d’incompatibilité avec la Chari’a »

Le Calame : Le projet de loi sur le  » genre  » rejeté deux fois par le Parlement suscite un vif débat. Son prochain examen par l’Assemblée nationale n’a pas manqué de susciter une espèce de surenchère. Qui ne veut pas ce texte ? Que lui reproche-t-on exactement ?

Mme Sektou Mohamed Vall : Tout d’abord, permettez-moi de vous présenter le contexte dans lequel s’inscrit cette nouvelle proposition de loi. Les violences faites aux femmes et aux filles ont atteint un niveau sans précédent dans notre pays. Le manque d’encadrement juridique est la cause de cette évolution exponentielle qui frappe toutes les couches sociales. Sans être exhaustives, les statistiques du Centre  » Al-Wafa  » de l’ONG AMSME illustrent l’ampleur du phénomène : entre 2002et 2022 (vingt ans donc) : 3605 cas ; entre 2020 et 2022 (deux ans seulement) : 1032 cas.

Ainsi, nous sommes aujourd’hui dans un moment décisif qui déterminera si nous voulons mettre tous ensemble fin à ce désordre et à l’impunité systématique de ses auteurs. Lire la suite

Interview du président Mohamed Ould Ghazouani au Figaro

Le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani au Figaro: «L’Afrique attend trop de la France»Entretien exclusif – Le président du G5 Sahel estime que la situation est plus «mauvaise» que jamais dans cette région du continent.

Longtemps habituée aux coups d’État depuis son indépendance en 1960, la Mauritanie fait aujourd’hui figure d’îlot de stabilité au Sahel, alors que le rejet de la France va grandissant dans cette région d’Afrique de plus en plus livrée au djihadisme, aux groupes armés en tous genres et traversée par d’importantes vagues migratoires. Lire la suite

Entretien avec M. Mohamed Vall Handeya, président du Manifeste des Haratines

Entretien avec M. Mohamed Vall Handeya, président du Manifeste des Haratines« Il est presque certain que le RFD et l’UFP conjugueront désormais avec le pouvoir plutôt qu’avec l’opposition. C’est ce qu’on appelle le monde à l’envers… », déclare M. Mohamed Vall Handeya, président du Manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Harratines. Entretien.

Le Calame: Vous avez assisté ce 31 aout à une conférence de presse commune des partis non reconnus les FPC et le RAG. Que signifie votre présence à cette rencontre ?
Lire la suite