Archives de l’auteur : Mohamed CIRE

L’esclavage en Mauritanie : Notre indignation

L’esclavage en Mauritanie : Notre indignationLa Coordination Contre l’Esclavage et ses Séquelles (C.C.E.S) exprime sa vive préoccupation suite à l’alerte lancée par l’organisation IRA-Mauritanie sur un possible blanchiment d’un cas avéré d’esclavage en cours, à Aïn Varba, une localité de la région du Hodh El-Gharbi, qui est à 800 km de Nouakchott, la capitale Mauritanienne.

Nos inquiétudes sont encore vives et légitimes en Lire la suite

Quelques séquences de l’histoire des Kadihines (partie 22) : L’ombre du Sahara Occidental/Par Ahmed Salem El Mokhtar (Cheddad)

Solution ultime: Face au  dynamisme des autorités du PPM, le mouvement, affaibli par la crise interne, et menacé par un moment d’inertie, il fallait dépasser cette situation intenable. J’étais déjà en contact avec Mohameden Ould Ichidou, l’homme qui semblait être le président du parti, PKM. J’en profitais pour bousculer les choses. Ichidou, qui, de son côté, semblait me découvrir, ne cessa de me demander de l’aider à trouver des solutions aux problèmes urgents qui assaillaient le parti. Ichidou découvrit en même temps ma Lire la suite

Quelques séquences de l’histoire des Kadihines (partie 21) : Le comité local de Nouakchott/Par Ahmed Salem El Mokhtar (Cheddad)

Au cœur de l’action politique: Après mon rétablissement de ma maladie, je fus muté à Nouakchott. On me confia alors la présidence du comité local du parti, l’équivalent dans les régions du comité régional. Ce comité local, de par la qualité de ses membres et l’intérêt stratégique de la capitale, revêtait une importance particulière. J’étais le moins âgé d’entre eux. Les trois autres étaient Lire la suite

Etats-Unis. Sommet sur la démocratie : Joe Biden invite 17 pays africains sans la Mauritanie

Etats-Unis. Sommet sur la démocratie : Joe Biden invite 17 pays africains sans la MauritanieJoe Biden a invité quelque 110 pays et territoires à son sommet virtuel pour la démocratie en décembre, dont les principaux alliés occidentaux des États-Unis, mais aussi Taïwan dans un message clair à la Chine, dont l’ombre devrait planer sur ce rendez-vous malgré son absence.

Au Moyen-Orient, seuls Israël et l’Irak ont été conviés à cette réunion. Les alliés arabes traditionnels des Américains que sont l’Égypte, l’Arabie saoudite, la Jordanie, le Qatar ou les Lire la suite

Quelques séquences de l’histoire des Kadihines (partie 20) : Retour au bercail/Par Ahmed Salem El Mokhtar (Cheddad)

Palabre sous les paillotes: Je faisais partie des délégués qui devaient participer à un congrès du parti (PKM). Au dernier moment, ce congrès fut transformé en conférence pour des raisons non explicitées. Je soupçonnais que mes amis, les partisans de l’ouverture au pouvoir, se sentant minoritaires au congrès, bien que largement majoritaire au niveau du mouvement, préféraient une formule de conférence purement consultative. Cette dernière fut tenue à Rosso Sénégal, au mois de février 1975. 11 délégués y prirent part. Lire la suite

Alerte Mauritanie : Recel et blanchiment d’esclavage, en cours

Aïn Varba est une localité de la région du Hodh occidental, à environ 800 au sud-est de Nouakchott, la capitale. Le chef-lieu est Aïoun. L’endroit s’est fait connaitre par des violations de la dignité de la personne quand, en 2011, Ira-Mauritanie (Ira-M) y découvrait des pratiques d’esclavage domestique et selon ascendance, avec des ramifications dans d’autres villes. A l’époque, les militants de l’organisation furent copieusement torturés, sur place, sous les ordres du commandant de la brigade de gendarmerie. Lire la suite

Quelques séquences de l’histoire des Kadihines (partie 19)/Par Ahmed Salem El Mokhtar (Cheddad)

Le 02/11/2021 – Ahmed Salem El Mokhtar (Cheddad)

Les 5 points: Dans le courant de l’année 1974, les structures organisationnelles du mouvement furent secouées par un débat interne très intense. Il portait sur une nouvelle option de demande de dialogue avec le régime. En fait, en prônant le dialogue, elle mettait en cause la fameuse tactique de Juillet. Elle était fondée sur un programme en 5 points, résumant les différents volets de notre programme politique. Lire la suite

Concertation nationale/Messaoud ould Boulkheïr : Crise de nerfs ou de folie ?

02/11/2021 – Mohamed Chigali

« D’abord, sur certaines  terminologies  nous ne sommes pas d’accord. Moi, je n’ai j’ai jamais  parlé de « réconciliation » nationale, je parle d’« unité ».  Et, à mon avis, il y a une différence. » Telle était la précision apportée par le président de la République, Ould Ghazwani dans sa réponse à une question que lui posait notre confrère Dia Cheikh Tidjiane du quotidien « Le Rénovateur », lors de sa rencontre avec la presse en Mars 2020. Fidèle à ses principes, Dia Cheikh Tidjiane, un des plus brillants journalistes francophones de ce pays– il faut le lui reconnaître – ne dérogeait pas à ses règles. Comme il fallait s’y attendre, ses questions portaient évidemment sur les sujets dominants et d’intérêts  qui préoccupent la communauté noire, au sens large du terme. C’est à dire aussi bien les Harratines que  les Négro-mauritaniens. Lire la suite

SOS Esclaves réagit au déguerpissement des familles des gardiens de Tevragh Zeina et du Ksar

Le 02/11/2021 – Le Calame

De temps en temps, le gouvernement mauritanien adopte des politiques ou prend des décisions qui corroborent la volonté de poursuivre les pratiques cristallisant l’injustice, la marginalisation et le renforcement des disparités et la continuité dans le déni des problématiques essentielles dont souffre le pays parmi lesquelles l’esclavage et ses séquelles constituent une preuve éloquente. Lire la suite

Quelques séquences de l’histoire des Kadihines (partie 18) : La proclamation du PKM/Par Ahmed Salem El Mokhtar (Cheddad)

Sortir de l’anonymat: La date du1er octobre 1973 fut choisie pour la proclamation du Parti des Kadihines de Mauritanie (PKM). Comme le parti était supposé être inconnu des services de renseignements du pays, la préparation de sa proclamation va prendre plusieurs semaines. Des messages codés furent distribués aux directions locales du parti. Des militants du MND, non membres du parti, furent informés de son existence et préparés pour être associés à l’exécution de l’opération. La déclaration de proclamation fut multipliée par milliers et distribuée à temps aux directions locales. Tous les centres urbains du pays étaient programmés. Lire la suite