Archives pour la catégorie Interviews, Discours & Rapports

Marie Jaspard: « On l’a fait avec Ebola, on peut le refaire avec le coronavirus »

Marie Jaspard, l’une des scientifiques qui travaillent depuis plusieurs années en Afrique sur les fièvres hémorragiques Ebola ou Lassa, provoquées par de nouveaux virus.

Un entretien par Nathalie Prevost

Les recherches sur les nouveaux virus type Ebola ou Lassa ont permis de dégager des pistes prometteuses de traitements et de vaccins pour faire face, y compris en Europe, à la pandémie du Coronavirus. Voici le credo presque optimiste du Dr Marie Jaspard, chercheur infectiologue. Lire la suite

Alexandre Adler : « Le terme « corona » apparaît dans un rapport de la CIA dès 2005 »

Alexandre AdlerPublic Sénat vous propose le regard, l’analyse, la mise en perspective de grands experts sur une crise déjà entrée dans l’Histoire. Aujourd’hui, le regard de… Alexandre Adler, journaliste, historien, spécialiste des questions de géopolitique.

Le 24 mar 2020
Par Rebecca Fitoussi
5mn

En 2005, Alexandre Adler préfaçait pour les éditions Robert Laffont « Le nouveau rapport de la CIA – Comment sera le monde demain », résultat de deux ans de travail de plusieurs dizaines d’experts évaluant la situation de la planète sur les quinze années à venir (2005-2020). Cette crise du Covid-19, les experts l’avaient prédite avec une précision saisissante. Alexandre Adler revient sur ce rapport et se projette dans l’après-crise. Selon lui, cette épidémie sera un tournant pour l’avenir du monde et annonce de profondes transformations. Lire la suite

L’OMS préconise des solutions adaptées à l’Afrique

Des premières mesures prises aux défis à affronter, le Dr Matshidiso Moeti, directrice Afrique de l’OMS, souligne combien le confinement est difficile à mettre en oeuvre et préconise « le bouclage de régions spécifiques »

Propos recueillis par Viviane Forson

 

Le Dr Matshidiso Moeti, directrice de l’OMS pour l’Afrique, n’est pas du genre à détourner les yeux face à la réalité. Cela fait plus de vingt ans qu’elle a les mains dans le cambouis. VIH-sida, Ebola, et à présent, le Covid-19. Et ces derniers jours, c’est une poussée de la pandémie sur le continent africain, Lire la suite

Dr Kleib Ahmed Salem, neurochirurgien, professeur assistant en neurochirurgie, praticien attaché en France, ancien chroniqueur au journal le calame et blogueur: ‘’Le temps de ‘’Sois médecin et tais-toi’’ est révolu en période des réseaux sociaux’

Le Calame : La Mauritanie a enregistré 5 cas positifs au COVID-19 et un décès. D’abord, quelle appréciation vous faites de la gestion de cette pandémie? Ensuite, y-a-t-il  lieu de s’inquiéter ou pas des jours à venir,  après les mesures prises, les moyens mobilisés par les pouvoirs publics ou en voie de l’être ?

Dr Kleib Ahmed Salem : La gestion de cette pandémie est en cours. Il est tôt pour faire un bilan et l’heure n’est pas aux enquêtes, ni à l’analyse d’une opération en cours. Une fois cette pandémie terminée, le peuple jugera. Lire la suite

La pandémie ou le rapport prémonitoire de la CIA : entretien avec l’historien et journaliste Alexandre Adler

La pandémie ou le rapport prémonitoire de la CIA : entretien avec l'historien et journaliste Alexandre Adler En 2009, l’historien et journaliste Alexandre Adler participait à un ouvrage prémonitoire. Dans Le nouveau rapport de la CIA – Comment sera le monde en 2025 ? (Robert Laffont), l’hypothèse d’une pandémie est décrite avec des détails annonciateurs de la crise sanitaire actuelle.

Ses analyses géopolitiques font référence et il adore la Corse. Ces deux qualités caractérisent le parcours d’Alexandre Adler, historien et journaliste réputé. Si son nom revient dans l’actualité, c’est en lien avec un livre paru en 2009, qu’il a notamment préfacé. Lire la suite

Entretien téléphonique du président Ghazwani avec le SG de la CLTM, Samory Ould Bèye

Entretien téléphonique du président Ghazwani avec le SG de la CLTM, Samory Ould BèyeLe président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazwani s’est entretenu, ce mardi soir, 24 Mars 2020, au téléphone avec le secrétaire général de la Confédération libre des travailleurs de Mauritanie (CLTM) et leader politique, M. Samory Ould Bèye.

Au cours de cet entretien, il a été question de la situation que traverse le pays actuellement face à la lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19). Lire la suite

Le capitaine (E/R) Breyka Ould M’Bareck : « Ceux qui qualifient le pays d’apartheid doivent présenter des excuses au peuple mauritanien »

Le capitaine (E/R) Breyka Ould M’Bareck : Ancien commandant de région militaire, membre du Comité militaire de Salut National (CMSN) et ancien membre de la Commission Nationale des Droits de l’Homme.

Le Calame : dans un discours prononcé à Genève, ou il recevait une médaille du courage, le député Biram Dah Abeid, également président IRA Mauritanie a traité la Mauritanie de pays d’apartheid. Une sortie qui a suscité une levée de boucliers au niveau du pouvoir et sur les réseaux sociaux. Que vous inspire cette sortie et les réactions qu’elle a engendrées ?

Capitaine Breyka Ould M’Bareck : Avant d’enter dans le vif du sujet, je saisis cette occasion Lire la suite

Mme Mariya Ladji Traoré, présidente de la section de l’Union de la Presse Francophone (UPF-Mauritanie)

La  semaine de la langue française s’est ouverte le 14 mars à Nouakchott dans des conditions assez particulières. Lapparition du COVID-19 a amené les autorités à interdire tout  rassemblement. Que  représente pour la section mauritanienne de l’UPF la célébration de cette semaine de la langue française en Mauritanie?

Mariya Traore :   Effectivement la semaine de la langue française et de la francophonie a démarré comme d’habitude en grande pompe, mais Lire la suite

Un entretien exclusif avec Son Excellence M. Giacomo Durazzo, l’Ambassadeur chef de délégation de l’UE en Mauritanie réalisé à la veille de la réunion du G5 Sahel à Nouakchott :

’’En Mauritanie, tout ne peut pas changer très rapidement, les défis sont énormes et les choses doivent se mettre en place  progressivement’’

Le Calame : Vous avez très certainement suivi avec intérêt le  sommet de Pau ayant réuni la France et les pays du G5 Sahel. Son objectif pour la France, principal contributeur de forces au Sahel, était de clarifier la position des chefs d’État  du G5 Sahel sur sa présence militaire dans la zone, depuis quelque temps objet de rejet par les populations locales, soumises au quotidien à des attaques meurtrières de djihadistes armés, au nez et à la barbe des forces étrangères. Comprenez-vous ce sentiment des gens ?  Pensez-vous que les mesures annoncées à Pau pourront endiguer la violence et rassurer les populations ?

M. Giacomo Durazzo : Je comprends tout-à-fait la fatigue, la préoccupation et même la frustration, peut-être, des populations du Sahel qui subissent, depuis de nombreuses années maintenant, ces violences qui sont malheureusement en train de s’accentuer, au lieu de diminuer. Lire la suite