Archives de l’auteur : Mohamed CIRE

Ould Mkheitir : le brûlot mauritanien

Ould Mkheitir : le brûlot mauritanien Je pense que la société mauritanienne, recluse dans un carcan idéologique vieux de 7 siècles aussi bien dans sa conception de l’Islam que dans son classicisme poétique préislamique et sa vision des rapports sociaux, avait besoin d’un Birame Dah Abeid, ou d’un Ould M’Kheïtir, pour qu’elle se rende compte combien est archaïque le monde dans lequel elle s’est enfermée.
Lire la suite

Mauritanie : « Je paie au prix de ma liberté la lutte pacifique contre l’esclavage »

Le militant Moussa Biram écrit une lettre d’une prison du désert mauritanien où il est en détention depuis cinq cents jours avec Abdallahi Mattalah.

Ce 13 novembre 2017, cela fait cinq cents jours que Moussa Biram, un militant de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) en Mauritanie, est en détention avec son camarade Abdallahi Mattalah. Après trois transferts, ils sont dans une prison du désert dans le nord du pays, d’où Moussa écrit une lettre ouverte pour rappeler leurs conditions de détention tout en réaffirmant leur détermination à se battre contre l’esclavage.

Moussa Biram, militant anti-escalvagisme en Mauritanie, en prison depuis 500 jours.

Lire la suite

Crime d’esclavage : Quand la Justice traîne les pieds

Crime d’esclavage : Quand la Justice traîne les piedsMalgré le renforcement de l’arsenal législatif et la volonté politique affichée en haut lieu, il n’y a eu, dans toute l’histoire judiciaire de la Mauritanie, que deux procès pour pratiques esclavagistes suivis de condamnations pour crime d’esclavage : celui de Yarg et Saïd en 2011, confirmé en appel en 2016, et le procès dit de « Néma » en 2015, chacun étant suivi de peines très inférieures au cadre législatif.

En dépit de ces condamnations, de nombreuses plaintes n’ont jamais pu aboutir et de nombreuses victimes ont renoncé à poursuivre en justice leurs anciens maîtres, en raison de pressions familiales, peur de représailles et/ou précarité matérielle de leur situation.

Exemple parmi tant d’autres : Lire la suite

Mauritanie, les dix erreurs du dossier de « Jeune Afrique »

Mauritanie, les dix erreurs du dossier de Dans son numéro 2965 du 5 au 11 Novembre 2017, le magazine panafricain basé à Paris, “Jeune Afrique” (JA), a consacré un supplément « plus » à “La Mauritanie, l’avenir en pointillé”. Avec un “moins” de dix erreurs !!!

« Réalisme » économique oblige, notre confrère “Jeune Afrique” a financé l’essentiel de ce supplément par de la publicité négociée en Mauritanie. Parmi les annonceurs se trouvent les sociétés Kinross et Maurilog, toutes deux citées dans une enquête de la SEC américaine. Lire la suite

En images : l’Ambassade des US présente la candidature de Maalouma Mint Bilal Said au prix international de Femme de Courage 2018

En images : l’Ambassade des US présente la candidature de Maalouma Mint Bilal Said au prix international de Femme de Courage 2018Le 8 novembre, l’Ambassadeur Larry André a organisé un déjeuner à sa résidence en l’honneur de Mme Maalouma Mint Bilal Said, Députée à l’Assemblée Nationale, qui vient de recevoir le prix « Femme de Courage en Mauritanie pour l’année 2018 », et qui est candidate Mauritanienne au prix international de Femme de Courage du Département d’État pour 2018. Lire la suite

Sommet UA-UE : Sahara marocain, la bataille d’Abidjan

Sommet UA-UE : Sahara marocain, la bataille d’Abidjan Peut-on concevoir un sommet entre l’Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE) sans la participation de l’un des partenaires majeurs de l’Europe sur le continent africain mais avec celle d’une « République » dont ni l’UE ni l’ONU ne reconnaissent l’existence ? À moins d’un mois de la tenue à Abidjan, les 29 et 30 novembre, du cinquième sommet UA-UE, la question se pose pourtant.
Lire la suite

Assaba: Le Directeur Général de TADAMOUN inaugure deux écoles complètes et trois barrages dans des localités relevant de la moughataa de Barkéol [PhotoReportage]

Assaba: Le Directeur Général de TADAMOUN inaugure deux écoles complètes et trois barrages dans des localités relevant de la moughataa de Barkéol [PhotoReportage]Le Directeur Général de l’Agence Nationale Tadamoun pour la Lutte contre les Séquelles de l’Esclavage, l’Insertion et la Lutte contre la Pauvreté, Me Hamdi Ould Mahjoub ,a présidé les 08 et 09 novembre 2017 plusieurs inaugurations d’importants ouvrages dans la moughataa de Barkéol.
Lire la suite

Entretien avec…Mohamed Ould Borbosse, président du Parti de la Construction et du Progrès (PCP)

Entretien avec...Mohamed Ould Borbosse, président du Parti de la Construction et du Progrès (PCP) « Nous prenons acte des engagements publics du président, devant tous les mauritaniens, devant nous, individuellement, et à travers ses interventions médiatiques de ne pas chercher à se présenter pour un quelconque autre mandat présidentiel ».

Le Calame : Les partis politiques ayant pris part au dernier « dialogue national inclusif » viennent Lire la suite

La police française convoque un activiste du parti au pouvoir mauritanien (UPR) pour incitation à la mort

La police française convoque un activiste du parti au pouvoir mauritanien (UPR) pour incitation à la mortUne source mauritanienne des droits de l’homme a déclaré que la police française à Paris a convoqué ce samedi, l’activiste politique du parti au pouvoir Mauritanien (UPR), Ahmedou Ould Abdel Malik, pour l’interroger à propos d’ »incitation à la mort contre l’accusé Mohamed Cheikh Ould M’khaitir ». Lire la suite

Discours d’Aminétou Mint El Moctar devant la 61 ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples

Discours d'Aminétou Mint El Moctar devant la 61 ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples Mme la présidente de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples,

Mesdames/Messieurs les Commissaires,

Honorables participantes et participants à la 61 ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

Mon pays, la Mauritanie connait actuellement une situation délicate qui se caractérise par la mort clinique de notre jeune démocratie, qui a été décrétée par le Président, lors de son « discours historique » prononcé en Mai 2016 à Nema. Lire la suite