Archives pour la catégorie Interviews, Discours & Rapports

Questions à Bala Touré Secrétaire Général du Parti RAG (Parti Radical pour une Action Globale) : ‘’En dix ans, personne de ceux qui nous critiquent aujourd’hui n’a remarqué que SAWAB n’était pas fréquentable’’

Le Calame : Vous venez de signer une alliance électorale avec le parti SAWAB. On avait parlé de Moustaqbel, de l’UFP et d’UNAD. Pourquoi plutôt SAWAB, parti  d’obédience  baath, à qui tout semblait pourtant vous opposer ? Lire la suite

Ely Ould Krombelé : Les chances de Biram d’accéder au palais présidentiel sont quasi-nulles et son alliance avec les nationalistes sonne la fin d’un rêve

Ely Ould Krombelé : Les chances de Biram d'accéder au palais présidentiel sont quasi-nulles et son alliance avec les nationalistes sonne la fin d’un rêve Ely Ould Krombelé n’a pas besoin d’être présenté pour les intellectuels mauritaniens, qui se sont habitués au cours de dernières années à son diagnostic de la vie de la Nation, particulièrement pour les questions politiques et sécuritaires, avec parfois des plongeons sur l’histoire contemporaine de la Mauritanie.
Lire la suite

Si j’étais « Birame » par Tijane BAL

Si j’étais président de la République… chantait une ancienne gloire de la chanson. Ayant décliné un programme sympathique mais loufoque, l’artiste concluait par je ne serai jamais président de la République. Birame Dah Abeid doit rêver d’une  issue différente. Lui qui vient d’officialiser sa candidature à Paris. Lire la suite

Didier Billion, directeur adjoint de l’Iris, analyse les rapports de force dans « le monde arabe »

Didier Billion, directeur adjoint de l’Iris, analyse les rapports de force dans  Dans son récent ouvrage, « Géopolitique des mondes arabes », Didier Billion, directeur adjoint de l’Iris (l’Institut des relations internationales et stratégiques), analyse en 40 fiches illustrées les rapports de force dans ce qui est communément appelé « le monde arabe ».

Lire la suite

Rapport sur la corruption en Mauritanie

Rapport sur la corruption en MauritanieBusiness-anti-corruption Introduction

La corruption est un obstacle aux affaires en Mauritanie. Tous les secteurs de l’économie souffrent d’une corruption omniprésente. Les licences et les permis sont souvent obtenus par la corruption ou les réseaux clientélistes, et il en va de même pour l’obtention de contrats publics, en particulier dans les industries extractives du pays.
Lire la suite

Lettre à Michel Onfray sur les relations tumultueuses entre l’Occident et l’Orient (1)/Par Ahmedou Ould Moustapha


Monsieur

De mes précédentes lettres vous avez probablement retenu des griefs contre moi, peut-être parce que les argumentations qui y sont développées étaient trop serrées ou, pire encore, manquaient de logique au point de nuire à l’agrément que l’on pourrait trouver à les lire, peut-être aussi parce que prégnante fut l’impatience que vous avez dû endurer depuis près de quatre mois dans l’attente de la suite que voici ; ce n’est pas rien en effet que de se voir subir, sans explication, une si longue attente, d’aucuns trouveraient cela trop frustrant sinon lassant !

Lire la suite

Lettre à Michel Onfray sur les relations tumultueuses entre l’Occident et l’Orient (2) /Par Ahmedou Ould Moustapha

Les croisades et le ‘’Brins Arnat’’

Apparemment, les évènements de 1096 allaient lui donner raison, quarante ans après sa mort : ce fut le début des croisades, successivement menées au nom de la chrétienneté contre l’Islam. Or les chrétiens d’Orient en seront les premières victimes, parce que les croisés, venus de loin, étaient plus soucieux de razzier tout ce qui se trouvait sur leur chemin que de libérer Jérusalem. Le sort des juifs n’en sera pas moins cruel, et toute la région sera ainsi plongée dans une violence déchaînée.

Lire la suite

Lettre à Michel Onfray sur les relations tumultueuses entre l’Occident et l’Orient (3)/Par Ahmedou Ould Moustapha

Le destin tragique des civilisations

Cette civilisation  connaîtra son apogée entre le 9ème et le 12ème siècle.  Elle aura illuminé de sa splendeur Baghdad, Damas, le Caire, Samarkand, Cordoue, Grenade et Séville qui abritèrent d’éminents savants à l’origine d’avancées scientifiques sans précédent et qui, de ce fait, constituaient de grandes vitrines culturelles. Mais puisque toutes les civilisations sont   mortelles, comme disait Paul Valéry, elle a décliné à son tour…

Lire la suite

Lettre à Michel Onfray sur les relations tumultueuses entre l’Occident et l’Orient (4)/Par Ahmedou Ould Moustapha

L’Eurasie, prochain centre attractif du monde

Les prémices de ces incertitudes sont maintenant très visibles : par ses envolées martiales contre la Russie ainsi que les menaces de protections économiques qu’il brandit devant la Chine, contrairement aux accords commerciaux qu’il a lui-même initiés et signés, l’Occident montre bien qu’il déborde de son lit. A trop vouloir endiguer le cours de l’histoire, par des sanctions inefficaces et d’abord préjudiciables à ses propres économies, ainsi que des manœuvres d’intimidation qui ressemblent décidément à un trait de caractère, il ne fait que précipiter l’éruption des grandes forces de l’axe eurasiatique longtemps contenues et déjà en marche pour devenir le prochain centre attractif du monde : en ce moment même, et ce n’est pas nouveau, beaucoup d’entreprises occidentales se délocalisent vers cet axe, attirées par sa vigueur économique, contrairement et au détriment du bloc occidental, elles se comptent en centaines par jour.

Lire la suite

Lettre à Michel Onfray sur les relations tumultueuses entre l’Occident et l’Orient (5)/Par Ahmedou Ould Moustapha

Un système à levier redoutable 

On est là au milieu de la quatrième période. C’est un moment décisif, certes contemporain mais non moins historique dans les relations de l’Occident avec l’Orient et même avec la planète entière. Car, cette fois-ci, Il s’organise au fur et à mesure , sous la conduite des Etats Unis, pour exercer une autre forme de domination, plus insidieuse, plus efficace et moins coûteuse. Cette ultime contre-offensive va reposer sur un système monétaire international à levier redoutable, auquel il sera impossible de s’échapper. Il s’agit de ce système par lequel l’Occident contrôle exclusivement toute la circulation monétaire du monde à travers son réseau bancaire qui régit tous les mécanismes du marché mondial des échanges commerciaux à partir de ses grands centres de concentration ou courroies de transfert que sont New York, Londres, Zurich, Frankfort et Paris, qui s’étendent à l’aide de leurs filiales et correspondants sur toute la planète.

Lire la suite