Archives pour la catégorie Articles & Communiqués

Esclavage, discrimination et religion en Mauritanie : Les dilemmes de la république islamique, à l’épreuve du G5 Sahel

3 July, 2017Le Calame

I. Un abus de plus, dans une dérive sans bruit

En catimini, les députés votaient, le vendredi 9 juin 2017, un projet de loi portant pénalisation de la discrimination. Au paragraphe premier de l’article 10, il est stipulé : « quiconque encourage un discours incendiaire contre le rite officiel de la République islamique de Mauritanie est puni d’un (1) an à cinq (5) ans d’emprisonnement ». Lire la suite

Vincent Dicko (Hanoune) mis en examen et jugé à Paris pour diffamation suite à une plainte de Abdoulaye Diagana et Ould Jeilany et Droit de réponse

28-06-2017Mauritanie procès

Le 22 juin 2017 s’est déroulé au Tribunal de Grande Instance de Paris un procès opposant MM. Abdoulaye Diagana et Mohamed Abba Ould Jeilany (plaignants) à M. Vincent Dicko (de son état-civil) dit Hanoune Dicko (le prévenu).

Ce procès fait suite à une plainte pour diffamation introduite par Abdoulaye Diagana et Ould Jeilany, accusés par Vincent Dicko de « saboter les efforts du CCME » et de livrer au pouvoir de Nouakchott des informations concernant ses opposants. A la suite de la plainte, Vincent Dicko avait été mis en examen et renvoyé en correctionnelle.
Lire la suite

Communiqué de soutien aux victimes de torture

27 June, 2017Le Calame

Le 26 juin est la journée internationale de soutien  aux victimes de torture, IRA – Mauritanie    rappelle que la torture est utilisée en Mauritanie  pour réduire au silence les militants anti-esclavagistes de notre organisation.

C’est ainsi que deux militants de IRA – Mauritanie, en l’occurrence  Abdallahi Maatala Saleck et Moussa Bilal Biram croupissent toujours dans les geôles du système esclavagiste et raciste du système mauritanien. Ils sont détenus dans le bagne Bir Mogrein, a 1200 kms de leur famille, en cellule d’isolement et après avoir subi toutes les formes de torture.  Nous soupçonnons que leur détention est prolongée  jusqu’à  ce que les traces de torture ne soient plus visibles pour témoigner.

Lire la suite

Mme Adame Liz Ahua, représentante régionale de l’UNSR au Sénégal : «Demander à la Mauritanie et aux autorités sénégalaises de nous appuyer à aider ces trois mille personnes à retourner chez eux»

27-06-2017Sudonline

De retour à Dakar, nous avons rencontré madame Liz Ahua, représentante régionale du Hcr pour des éclairages au sujet de certaines préoccupations soulevées par les réfugiés dont notamment le problème de la reconnaissance des cartes de réfugiés.

Ce problème de papiers est à l’origine, pour certains, des difficultés de retour à leur pays d’origine, à savoir la Mauritanie qui justifie, en outre, le refus d’accueillir ses compatriotes sous prétexte qu’elle a terminé avec le programme Retour Volontaire des réfugiés en 2013. Lire la suite

28 ans après les évènements de 1989 : Des réfugiés mauritaniens, un combat pour la reconstruction

27-06-2017Sudonline

28 ans après les événements de 1989 qui les avaient contraints à tout laisser derrière eux, bétails, champs, et village pour prendre le chemin de l’exil au Sénégal afin échapper aux massacres, l’espoir d’une nouvelle vie renaît chez les réfugiés Mauritaniens.

Établis, pour la plupart, le long de la vallée du fleuve Sénégal dans des sites, devenus, aujourd’hui, de grands villages, les réfugiés mauritaniens sont en pleine phase de reconstruction de leur vie. Lire la suite

Communiqué de presse: Une nouvelle plainte a été déposée contre la Mauritanie au Parquet de Paris en vertu du principe de la compétence universelle

L’une des salles de conférence du Parlement européen a abrité le jeudi 22 juin 2017 une conférence de presse animée par la Fondation pour l’Egalité des Chances en Afrique, en collaboration avec l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) avec la présence effective de l’Honorable député, ancien ministre et ancien Président de la Commission Européenne, Monsieur Louis Michel.

Lire la suite

Il faut braver le déni de l’esclavage en Mauritanie

19-06-2017 – L’Humanité – Tribune libre de Marie Foray, juriste de terrain

Avec Tiphaine Gosse, journaliste, et moi-même, Marie Foray, nous avons été déclarées « persona non grata » par les autorités mauritaniennes alors que nous effectuions des recherches sur l’esclavage et le racisme en Mauritanie.

Lors de notre convocation à la DGSN le vendredi 28 avril 2017, le général Mohamed Ould Meguett nous a déclaré : « Il n’y a pas d’esclavage en Mauritanie. » Ce dernier a exigé que nous quittions le pays sous un délai de cinq jours afin de nous empêcher de poursuivre nos investigations. Lire la suite

Après le scandale de Genève .. Est-ce le moment de rendre des comptes en Mauritanie?

16-06-2017Adrar-Info

La réunion tenue à Genève pour examen du dossier des droits de l’homme en Mauritanie a montré la superficialité du bilan officiel, l’incompétence du personnel chargé d’améliorer l’image du pays, et la limitation des relations récoltées en dépit des fonds exagérément engagés.

L’adossement du gouvernement sur certains visages traditionnels exerçant dans le domaine et l’utilisation des mécanismes traditionnels par des organismes chargés de la promotion du droit humain en Mauritanie ont aggravé les problèmes du pays. Lire la suite

Calamités : Le linge sale se lave à…. Genève

15-06-2017- Le Calame

Au conseil International des droits de l’homme de Genève, le rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme et l’extrême pauvreté n’a pas changé, d’un iota, ses allégations sur la situation en Mauritanie.

Comme toujours, une délégation officielle, composée de tout (et de rien, en conséquence…), a été dépêchée pour essayer, par tous les moyens, y compris les plus simplistes, de défendre la position nationale selon laquelle les droits humains se portent comme un charme chez nous. Lire la suite