Archives pour la catégorie Communiqués

Des militants américains sur les droits civiques effectuent une visite historique en Mauritanie

Des militants américains sur les droits civiques effectuent une visite historique en Mauritanie  Un groupe de militants des droits civiques aux Etats-Unis d’Amérique, venant de backgrounds divers, vont effectuer une visite historique en Mauritanie du 8 au 15 septembre pour soutenir les efforts courageux des Mauritaniens qui travaillent pour éradiquer l’esclavage et ses séquelles dans leur pays. Lire la suite

Le procureur de la République décerne des mandats de dépôt et d’arrêt et place sous contrôle judiciaire

Le procureur de la République décerne des mandats de dépôt et d'arrêt et place sous contrôle judiciaireLe procureur de la République de Nouakchott Ouest a décidé, ce jeudi 31 août, à 23 heures, après de longues auditions, de placer sous mandat de dépôt Mohamed Ould Ghadde (ex sénateur de Tevragh Zeïna), le jeune officier Mohamed Ould Mohamed M’Bareck et la sénatrice de Riad Maalouma Mint Meïdah.
Lire la suite

Interpellation par la police de M. Abdallahi ould Mohamed dit Nahah : Communiqué de la CGTM

Interpellation par la police de M. Abdallahi ould Mohamed dit Nahah : Communiqué de la CGTMLe Secrétaire Général de la CGTM, Mr Abdallahi ould Mohamed dit NAHAH a été interpellé, le vendredi 25 août 2017, par les services de la police chargée de la lutte contre la criminalité économique et financière.

Convoqué par la police pour une affaire le concernant sans autre précision, Mr NAHAH s’y est allé de son plein gré. Lire la suite

IRA-Mauritanie/Communiqué de presse : Pour Kémi Séba, la conscience muselée !

IRA-Mauritanie/Communiqué de presse : Pour Kémi Séba, la conscience muselée ! IRA-Mauritanie appelle les États de l’Afrique, en particulier de l’espace francophone, à privilégier des méthodes de réaction positive et d’ouverture d’esprit à l’activisme de Monsieur Kemi Séba, d’ailleurs représentatif d’un courant réel au sein d’une jeunesse du Continent qui aspire à la renaissance. Lire la suite

Communiqué Bärbel Kofler, déléguée du gouvernement fédéral des droits de l’homme sur l’affaire Ghadda

La Déléguée du gouvernement fédéral à la pCommuniqué Bärbel Kofler, déléguée du gouvernement fédéral des droits de l’homme sur l'affaire Ghaddaolitique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire au ministère fédéral des Affaires étrangères, Bärbel Kofler, a déclaré ce jour (18 août) au sujet de l’arrestation d’un sénateur mauritanien et de la situation après le référendum constitutionnel en Mauritanie :

L’incertitude concernant l’endroit où se trouve le sénateur Mohamed Ahmed Ould Ghadda depuis son arrestation sans mandat d’arrêt le 11 août 2017 en Mauritanie me cause beaucoup d’inquiétude. Ni sa famille ni son avocat n’ont jusqu’ici été autorisés à prendre contact avec lui. Lire la suite

Mauritanie. Me Bouhoubeiny à Ould Abdel Aziz: le jour où tu seras « présenté devant la justice » viendra

18-08-2017 – Le360

Pour Me Ahmed Salem Bouhoubeiny, la situation du sénateur Ould Ghadda est inquiétante. Pour lui, il s’agit ni plus ni moins que d’un enlèvement. Il en profite pour mettre en garde le président Mohamed Ould Abdel Aziz qui pourrait un jour se retrouver dans la même situation et aura besoin de justice.

Pour l’avocat de Mohamed ould Ghadda, on ne peut pas parler d’une arrestation du sénateur, mais d’un enlèvement du fait que les procédures et garanties légales n’ont pas été respectées par la police lors de l’interpellation du sénateur. Il pointe du doigt le président Mohamed ould Abdel Aziz «qui gère le dossier» à la place du procureur, du ministre de la Justice et des avocats. Lire la suite

Arrestation de Ould Ghadde : « une dérive autoritaire tendant à restaurer des pratiques répressives qu’on croyait révolues »

18-08-2017, NouakchottSOS Esclaves

Suite à l’arrestation du sénateur Mohamed Ould GHADDA survenue le 11 août 2017, et compte tenu des rumeurs persistantes sur d’éventuels actes de torture ou mauvais traitements dont il serait victime ;

Considérant les informations selon lesquelles les membres de son entourage, ses avocats et même le parquet, n’auraient pas été informés de son lieu d’incarcération, ni des conditions dans lesquelles il est détenu ;

Considérant de telles informations comme révélatrices d’une dérive autoritaire tendant à restaurer des pratiques répressives qu’on croyait révolues ; Lire la suite

Grève des boulangers à Tidjikja : Déclaration de la CLTM

Grève des boulangers à Tidjikja : Déclaration de la CLTM La Confédération Libre des Travailleurs de Mauritanie (C.L.T.M.) déplore l’attitude provocatrice du Hakem de Tikjikja sur la grève des boulangers déclenchée depuis une semaine portant sur l’augmentation du prix de la miche de pain artisanale à 50UM fixé initialement à 40 UM (soit une augmentation de 10UM la pièce).

Il ressort que depuis 10 ans le prix de la miche de pain artisanale n’a pas évolué alors que les charges sociales ont augmenté notamment le SMIG en 2011 en plus de la hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité. Lire la suite

Esclavage en Mauritanie : vers une prise de conscience ?

05-08-2017Mediapart

Malgré son interdiction depuis 1981, l’esclavage existe toujours en Mauritanie. Grand défenseur des droits de l’Homme dans son pays, Biram Dah Abeid ne cesse de dénoncer le maintien et de cette pratique et appelle les Nations Unies à se saisir de la question.

Ils seraient environ 43 000 esclaves en Mauritanie. Ce chiffre, aussi surprenant qu’inquiétant, a été dévoilé par le « Global slavery index » en 2016 et fait de ce pays nord-africain l’un des plus touchés par ce phénomène. Mais cette réalité peu reluisante est niée par le pouvoir qui n’apprécie pas l’activisme de Biram Dah Abeid. Lire la suite

Déclaration commune : CLTM/CGTM/CNTM

04-08-2017CGTM/CLTM/CNTM

La Confédération Libre des Travailleurs de Mauritanie (CLTM), La Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie (CGTM) et la Confédération Nationale des Travailleurs de Mauritanie déplorent l’attitude belliqueuse du Gouvernement face aux multiples sanctions infligées aux ténors de la plus haute Institution du pays notamment les Sénateurs.

Les manquements multiples de la Constitution par le Chef de l’Etat lui-même qui fustige la chambre haute et dénigre constamment les responsables de cette Institution dans le seul but de faire passer ses amendements anticonstitutionnels démontre l’arrogance du pouvoir aux voix discordantes à ses ambitions. Lire la suite