Archives pour la catégorie Vidéos & Audios

[Vidéo] MWAZULU Diyabanza de UDC brûle le drapeau de la Mauritanie à son Ambassade à Paris

[Vidéo] MWAZULU Diyabanza de UDC brûle le drapeau de la Mauritanie à son Ambassade à Paris La matinée du 20 mai 2017, des éléments de l’organisation Unite Dignite Courage, une organisation extrémiste panafricaniste et qui dit œuvrer pour la libération de l’Afrique, se sont introduit dans l’ambassade de la Mauritanie à Paris.

Dans une vidéo postée en direct sur la page facebook d’UDC on voit le leader de l’organisation Mwazulu Diyabanza à demander à l’Ambassadrice l’arrêt immédiat de l’esclavage en Mauritanie. Aichetou Mint M’Haiham l’ambassadrice a nié l’existence de l’esclavage en Mauritanie « il n’y a pas d’esclavage en Mauritanie ». Un long dialogue de sourds s’installe alors.

Plus loin Mwazulu Diyabanza dit « appeler à la dissolution de l’Etat négrier et esclavagiste de la Mauritanie » et son replacement par un « Etat libre ». Mwazulu Diyabanza a ensuite essayé de brûler le drapeau de la Mauritanie qui ses yeux symbolise « l’esclavage de son peuple ».

Il a était empêché dans son acte par l’ambassadrice et les personnes présentes. Des éléments de sécurité privée et la police ont intervenu, mais les activistes d’UDC ont continué leurs protestations sur la devanture de l’ambassade et ont brûle le drapeau de la Mauritanie et celui de la Libye.

 

RMI-info.com

Esclavage: la société civile exige des positions fermes des gouvernements

Vidéo. Esclavage: la société civile exige des positions fermes des gouvernementsLe colloque international intitulé « Droit et esclavage en Afrique de l’Ouest » s’est tenu cette semaine à Bamako, regroupant des participants de plusieurs pays de la sous-région. L’occasion pour la société civile de débattre de liberté, d’État droit, de démocratie, de paix civile dans le Sahel, lesquels sont sous la menace permanente de pratiques comme l’esclavage et les trafics d’êtres humains. Lire la suite

La direction de l’ONG-IRA-Mauritanie chez Mme Kémi Seba à Dakar.

Vidéo. La direction de l’ONG-IRA-Mauritanie chez Mme Kémi Seba à Dakar. La direction de l’ONG-IRA-Mauritanie chez Mme Kémi Seba à Dakar. Pour rappel, le panafricaniste, qui préside l’ONG d’Urgences Panafricanistes, M. Kémi Saba a été expulsé, manu-militari, par le gouvernement du président Macky Sall vers la France, après avoir incinéré symboliquement un billet de 5000 Francs-CFA, soit, moins de 10 euros en guise de protestation contre la monnaie du Franc-CFA. Lire la suite

Epouvantable !!!! surtout d’être les esclaves des médias !!!

HugoBossuni…MP4

Aux USA, nous connaissions certaines de ces firmes et savions que leur pouvoir économique était l’une des raisons pour lesquelles Roosevelt ne pouvait pas déclarer la guerre contre l’Allemagne nazie tant que les Etats-Unis ne seraient pas attaquées. Heureusement que les Japonais l’ont fait et le lendemain même Roosevelt a déclaré la guerre contre le Japon et l’Allemagne.

Cependant, nous ne connaissions pas du tout la totalité de ces firmes, et il est important de s’en souvenir et de savoir celles qui, comme l’a dit la femme de la vidéo, font la même chose aujourd’hui pour d’autres puissances haineuses, racistes et destructrices.
Ces faits ne sont pas exceptionnels mais au contraire, fréquents et le plus souvent cachés et/ou banalisés. Le drame est là !
Il y en a dans tant de pays ! Nos médias collaborent et nous le permettons par notre manque d’intérêt et notre consentement à laisser les médias nous « distraire »  comme ils veulent.
Même dans des pays totalitaires, personne ne nous oblige à acheter les journaux, écouter les radios et regarder la télévision.
Je fais un minimum de tout cela (que quelques stations de radio bien choisies) et l’internet (également bien choisi) et je sais tout ce qui se passe dans les domaines qui m’intéressent.
Nous ne sommes pas obligés d’être les esclaves des médias. 
Bernice