Archives pour la catégorie Articles & Communiqués

En finir avec la corruption / Par Mohamed El Mounir

En finir avec la corruption / Par Mohamed El Mounir La mise en place par le gouvernement d’un comité de pilotage chargé du suivi de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption est, en soi, une mesure positive. Cette décision est l’occasion de rappeler que notre pays est confronté à un niveau élevé de corruption, qui constitue l’un des principaux défis au développement.

Ce phénomène s’est étendu pendant la dernière décennie et continue de prospérer sous le régime actuel. Les indicateurs sont là pour le prouver : le maintien de présumés corrompus aux plus hautes responsabilités au sein de l’appareil d’Etat, le nombre sidérant de marchés de gré à gré, l’absence de sanctions et le règne de l’impunité, l’enrichissement sans cause et le train de vie dispendieux de certains hauts fonctionnaires. Lire la suite

L’Afrique du Sud au secours de la Palestine : le renversement du monde

L’Afrique du Sud au secours de la Palestine : le renversement du monde
L’Europe et sa projection nord-américaine se revendiquent d’une universalité des droits humains que leurs actes n’ont cessé de contredire. Face à leur inaction devant la destruction de la Palestine par l’État d’Israël, c’est l’Afrique du Sud qui, aujourd’hui, défend cet universel.
La requête de l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ) des Nations unies contre l’État d’Israël, sur le « caractère génocidaire » de sa guerre contre les Palestiniens et Palestiniennes de Gaza, n’est pas seulement un événement juridique sans précédent. Elle marque un renversement géopolitique : tandis que tous les peuples du monde constatent, à travers la tragédie palestinienne, l’usage à géométrie variable par l’Europe et les États-Unis d’Amérique des valeurs universalistes dont ils se réclament, c’est un pays emblématique des causes émancipatrices du tiers-monde, anticoloniales et antiracistes, qui en reprend le flambeau.
Il suffit de lire l’exceptionnel document produit par la diplomatie sud-africaine et d’écouter l’exposé (voir ci-dessous, d’autant que nos médias audiovisuels ne l’ont guère relayé), jeudi 11 janvier, de ses arguments devant la CIJ pour prendre la mesure de l’éclipse intellectuelle d’un Lire la suite

Passions d’un engagement (1) Débarquement tardif à Nouakchott/Par Ahmed Salem Ould El Mokhtar (Cheddad)

La confrontation idéologique

À la fin du mois d’octobre de l’année 1971, j’arrive à Nouakchott. Je suis transféré au Lycée National, le nouvel établissement réunissant tout le second cycle scolaire de notre pays. J’étais orienté en seconde C. Mon retard avait pour cause la mise sur pied d’une direction scolaire de relève au collège de Rosso (le Lycée est devenu collège après le transfert de son second cycle à Nouakchott).
À la Direction des Études, on m’informa que je n’avais plus de place dans les classes réservées aux élèves nationaux. On me signifia que je devais aller en seconde C2, une classe réservée aux élèves français, fils de Lire la suite

Pourquoi notre pays doit promouvoir la démocratie et les droits de l’Homme

La démocratie et les droits de l’Homme font partie intégrante de notre religion. Ils figurent au rang des valeurs qui nous tiennent le plus à cœur. Or  une grande partie de la population arabe et africaine ne jouit pas de ces libertés. Pire, les choses évoluent dans le mauvais sens : le nombre des pays africains qui améliorent leur statut démocratique est en baisse. Tandis que la vague de démocratisation y retombe, le recul dans les démocraties établies tient à ce que le nationalisme populiste ignore les normes en la matière. Cette récession est non seulement un outrage moral qui devrait préoccuper tous les hommes et les femmes à cœur de protéger la liberté partout dans le Monde, mais aussi un grave danger. 

L’affaiblissement de la démocratie entraîne l’instabilité qui peut à son tour entraîner des conflits et des violences. Il vaut toujours mieux prévenir que gérer une crise et les montants Lire la suite

Le Conseil Suprême de la zakat : Une zakat qui n’a plus de zakat que le nom

Chapeau introductif

Il y a de cela quinze années, j’ai été à l’origine de la création d’une Administration nationale de la zakat en Mauritanie. Pour attester de cette démarche, je vous invite à consulter mon ouvrage intitulé « Mohammed / Le vrai visage du prophète de l’Islam », publié en 2009. Lire la suite

Vœux de nouvel an 2024

En cette nouvelle année, l’Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E.) vous adresse ses vœux les plus chaleureux à tous les bénévoles, internautes et militants de la cause haratine. Que 2024 soit une année de santé et d’unité pour chacune et chacun.

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude pour votre confiance continue. C’est grâce à votre soutien que notre mission de lutte contre l’esclavage et le racisme en Mauritanie progresse. En 2024, nous continuerons à faire entendre la voix des Haratine avec vous.

Nos vœux s’accompagnent d’un regard positif sur nos accomplissements en 2023

  • Fête de la Ville de Clichy-sous-Bois : chaque année, nous sensibilisons tous les publics à l’esclavage et au racisme en Mauritanie. Nous sommes particulièrement ravis de constater l’intérêt croissant, surtout parmi les jeunes de toutes cultures, qui souhaitent partager cette question cruciale autour d’eux. Notre impact se traduit par une augmentation du nombre de bénévoles au sein de l’association ainsi que l’intérêt porté aux livres écrits par le Président de l’A.H.M.E. Mohamed Yahya Ould Ciré (L’abolition de l’esclavage en Mauritanie et les difficultés de son application, thèse soutenue en 2006 et publiée par l’ANRT (Atelier national de Reproduction des Thèses) en 2008 et La Mauritanie, entre l’esclavage et le racisme, édition l’Harmattan, 2014, et sa version arabe).
  • Journée des associations maghrébines relatives aux droits de la personne le 10 juin 2023 : A.H.M.E a pris part à des sessions d’échanges pour aborder la situation esclavagiste et raciste en Mauritanie. Il a souligné l’importance de ce sujet, mettant en lumière la traite transsaharienne et son impact sur les communautés afro-descendantes dans les pays maghrébins.
  • 12e Forum des Nations Unies sur les Entreprises et les Droits de l’Homme du 27 novembre au 01 décembre 2023 auquel a participé le Secrétaire Général, Diko Hanoune pour porter haut et fort la voix des Haratine, victimes de discriminations sur le travail et l’ascendance

En 2023, notre engagement envers la sensibilisation et la promotion de l’égalité et de la justice en Mauritanie s’est reflété dans nos articles, notamment les Adwaba, habitats des Haratine et Le lexique haratine : des discriminations secrétées par l’esclavage maure, détaillent l’origine de notre combat et la légitimité qui le sous-tend. En exposant les conséquences persistantes et les cas d’esclavage comme celui de Bazeïd Ould Mahmoud, nous avons pour but de rappeler à tous la nécessité d’une mobilisation continue.

Ensemble, nous espérons bâtir un avenir où la justice prévaut, l’égalité règne, et où l’esclavage et le racisme ne trouvent plus de place.

Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E.)
Site : www.haratine.com
Courriel : mohamed.cire@wanadoo.fr 

Le commissaire des droits de l’homme s’attaque à l’IRA

Le Commissaire aux droits de l’homme à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, en guise de réponse aux journalistes aujourd’hui 27 décembre 2023 lorsque ces derniers lui ont posé la question pourquoi l’organisation des Defense des droits humains dans la pays, qui est la plus présente, la plus audible et la plus primée en un mot, IRA, ne fait pas partie de vos partenaires parmi les ongs?
Le ministre Cheikh Ahmedou ould SIDI, s’en est pris alors à l’organisation IRA et son président Biram Dah Abeid. Il déclare et reconnaît que c’est la seule organisation qui est exclue de ce programme de partenariat avec les ongs. Il justifie cette exclusion par le fait que le président de cette ong a des ambitions politiques très affirmées. Il continue dans la justification de l’ostracisme de son gouvernement contre IRA, par ce qu’il reconnaît être le débauchage des compagnons de BDA de IRA et se félicite que ces personnes ex-IRA, travaillent maintenant avec le pouvoir et leurs partenariat avec le gouvernement a, selon le ministre, permis de résoudre l’essentiel des questions des droits humains.
Source : Cheikh Sidati

Mauritanie : Persistance et montée de la gouvernance et discours raciste

Le 09 décembre 2023, à Nouakchott capitale de la Mauritanie, le think tank dénommé Centre Mouhit, célébrait la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes (25 novembre), par une conférence magistrale à laquelle contribuait, entre autres panélistes, le magistrat Haroun Oumar Ideighbi, Directeur de la législation au ministère de la justice. L’honorable édile s’exprimait à titre personnel. Lire la suite