Communiqué AHME: Messages de condoléances à la famille de KANE Hamidou Baba

À tous les défenseurs autoproclamés, par Ethmane Ould Bidiel

Au-delà de toute considération d’ordres partisanes, ethniques, linguistiques, politiques ou idéologiques, je tiens à vous adresser mes salutations les plus fraternelles.
Permettez-moi de rappeler que, faisant partie des H’ratin qui, surpris par la controverse suscitée par l’écrit de notre grand frère et respecté président Samba Thiam, se sont refusés de rester cois à la suite de sa lecture.

Lire la suite

Le vaillant officier, Sidi Ould Bilal, partiellement réhabilité

Au moment où mon clavier glisse sous le poids à la fois de la narration et de l’inspiration , la majorité présidentielle organise une manifestation afin dit elle de vulgariser et valoriser le discours du president Mohamed Ould CHEIKH Elghazwani à wadane, lequel discours , il avait demandé à mettre fin au regard condescendant et à la stigmatisation des communautés historiquement victimes d’injustice.
Alors pourrais-je dire que le moment est inédit, vu la consécration du vaillant officier!

Lire la suite

Quelques séquences de l’histoire des Kadihines (Suite et fin) : Le 10 Juillet 1978/Par Ahmed Salem El Mokhtar (Cheddad)

Le syndicaliste: À mon retour au pays, je fus surpris par une promotion inattendue. En effet, je fus élu, en mon absence, à la tête de la section syndicale de la Société Mauritanienne de Presse et d’Edition (SMPI), la société mère du quotidien officiel Echaab. Mes amis, notamment feu Mohamed Ould Minni, feu Isselmou Ould Sidi Hamoud et Ahmed Bazeid Ould Elmami, m’avaient imposé au cours de l’assemblée générale. Deux courants de pensée, les nationalistes arabes et les progressistes (MND), se disputaient la représentation des travailleurs. Je me suis mis aussitôt à la tâche. J’allais mener la vie dure à notre directeur général, le brillant journaliste feu Mohamed Ould Babetta.
Dans les négociations je réussissais toujours à déjouer ses astuces visant à nous détourner des revendications des travailleurs. Il commença à chercher à se débarrasser de moi. Une fois, il se permit de m’envoyer une demande d’explication en me reprochant de m’avoir mal comporté à l’égard du directeur de la rédaction Elkhalil Ould Enahoui. Lire la suite

Quelques séquences de l’histoire des Kadihines (partie 24)/ Par Ahmed Salem El Mokhtar (Cheddad)

Le grenier du Sénégal: En Casamance, le sage homme possédait une grande maison, en pleine forêt. Elle était composée de plusieurs ailes au milieu d’un verger entouré d’une parcelle de riz. Le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner, les trois principaux repas, bien que tous soient à base de riz, récolté fraîchement sur place, sont très riches et surtout très variés du point de vue des composants. Lire la suite

Déterminer l’identité haratine ! Par Ethmane Ould Bidiel

O.D.H MauritanieCertains n’hésiteront pas sûrement à s’en prendre à toi, Monsieur Maham. Mais rappelle-toi qu’ils s’en sont pris à nos aînés, tes aînés, qui ont osé bousculer les forces occultes de l’obscurantisme séculaire résolument décidées à usurper le destins des hommes fallacieusement asservis au nom du Saint Islam, Allah et son prophète. Que dit le proverbe? Il est sans appel: « Le chien aboie, la caravane passe. » Et de l’autre (je ne m’en rappelle plus du nom) de dire « Si tu t’arrêtes à chaque fois que tu entends un chien aboyer, tu n’arriveras jamais au bout de ta route. Alors laisse les gens te juger, dire du mal de toi, parler derrière ton dos car c’est là leur place, derrière toi… Le mépris des autres n’affecte pas ta valeur devant Dieu… » C’est ce qu’ont pris nos pionniers devenus aujourd’hui non seulement nos icônes à nous mais des leaders à l’échelle nationale traites de patriotes après avoir été au ban des accusés, pourtant sans jamais changer de cap ni de discours!

Droit de réponse aux propos graves du président des FPC, M. Samba THIAM

J’ai été très choqué de lire le qualificatif  irrespectueux de  «  Haratines-Abeid, écrit  par le président FPC, M. Samba Thiam, qu’il a  envoyé  à l’adresse  de toute la communauté Haratine, en  commentant soi-disant  le discours du président Ghazouani à Ouadane. Pourquoi Samba Thiam traite toute la communauté Haratine de Abeid ? Osera-t-il nous sortir qu’il ignorait le sens et la différence entre   ces deux noms, dont, l’un est le contraire de l’autre ? Haratine pluriel du Hartani veut dire affranchi, alors que Abeid pluriel du Abd,  veut dire esclave. Lire la suite

Diko Hanoune est relaxé par le tribunal de grande instance de Paris

Diko Hanoune est relaxé par le tribunal de grande instance de Paris

Diko Hanoune est relaxé par le tribunal de grande instance de Paris aujourd’hui 14 décembre 2021, voila tout un symbole d’une justice indépendante. Les féodaux ont cru que tout est possible avec l’argent des caisses de villages, mais, ils ce sont violemment heurtés à l’indépendance de cette justice française et risquent fort de se moindre les doigts dans l’avenir. Lire la suite

Il y a un an disparaissait Oumar Ould Beibacar : Le vibrant hommage de son fils

Aujourd’hui, il fera un an qu’Oumar Cheikh Beibacar n’est plus parmi nous. Paix à son âme. Il manque, et manquera toujours à tous ceux qui ont croisé son chemin le long d’une carrière brillante, qui lui a permis de servir dans presque toutes les régions de notre pays. Il manquera naturellement à sa famille et à ses amis, mais terriblement aux pauvres, aux sans-droits et sans-grade qui ont toujours trouvé refuge auprès de lui. Oumar savait se mettre au service des gens simples comme il savait tenir en opposition les puissants. Lire la suite