Entre Nous/par Sneïba El Kory

Heureusement que le Ramadan est fini. Sinon, l’argent du peuple allait finir avec. Nous sommes phénoménaux en termes de singeries.

Fais comme moi et tu verras comment ça ira ! Ya pas eu un soir que je ne prisse par hasard la peine de regarder la télévision officielle pour apprendre que c’était un ftour par ci, organisé par celui-ci, ou un ftour par-là, organisé par celui-là.

Des ftours collectifs où c’était la fiesta autour de petites tablettes circulaires, rectangulaires ou carrément rondes autour desquelles des hommes et des femmes tout endimanchés faisaient souffrir le martyr à toutes sortes de repas exquis venus directement des fours « crématoires » de je ne sais quels augustes fournisseurs.

Il ya eu le ftour du président de la République. Il ya eu le ftour du Premier ministre. Il ya eu le ftour du président de l’Assemblée nationale, celui du président de l’Union Pour la République, celui du ministre des Affaires étrangères, celui pour les oulémas, et cet autre pour les journalistes, et puis cet autre pour les ambassadeurs, anciens et nouveaux…

Et encore les paniers alimentaires ! Paniers alimentaires pour les imams, paniers alimentaires pour les anciens de l’armée, pour ceux de la garde, et de la gendarmerie, et de la police, et des eaux et forêts, et des gardes- côtes, douaniers et assimilés transitaires, consignataires et autres !

Au cours de ces ftours où l’on retrouve, presque comme dans les gouvernements et institutions semblables, toujours les mêmes têtes, les mêmes nez et les mêmes squelettes, on parle quand même de quelque chose. Souvent de sujets très en pointe pour faire semblant de ne pas paraître dépassé par les questions d’actualité, comme les COP 20/21/15…

Imaginez un peu combien cela a fait, en ouguiyas anciennes ou nouvelles…Ce n’est pas important tous ces ftours ? Si l’on y ajoute les « marges de manœuvres » habituelles de nos très inspirés comptables toujours très « rapides à trouver la pente »,ça fait combien, selon vous ? Des centaines de millions. Partis comme ça, dans les ventres de nos ô combien illustres personnalités, en plus des autres centaines de millions – voire milliards ! – qui aboutiront, via aliments de bétail, dans les panses de leurs vaches, dromadaires, cabris, moutons, coqs, poules, ânes et chèvres.

Les fameux programmes que ressassent à longueur de journées devant nos populations, nos ministres, nos coordinateurs de projets, nos directeurs d’institution, nos walis, nos hakems, nos politiciens upéristes, péérdéistes, pépéémistes… Les sempiternels programmes étroitement liés aux « engagements du président de la République » qui a promis et continue de promettre monts et merveilles aux populations, surtout les plus vulnérables… et pfuiiiiitt !

Trois ans que l’autre continue à enfiler sa ceinture pour engager la bataille. Maintenant que le Ramadan est fini, vivement le prochain pour recommencer encore et encore nos ftours indigestes voués à remplir des ventres déjà vachement pleins et paradoxalement sans oreilles !

Salut.

Sneïba El Kory